BASE D’AGUELHOC SOUS CONTROLE DE LA MINUSMA : Plusieurs dizaines de soldats tchadiens ont abandonné leur position pour réclamer leur solde

Plusieurs dizaines de soldats tchadiens de la force de l’Onu au Mali (Minusma) ont quitté leur base d’Aguelhoc dans le nord pour réclamer le paiement d’arriérés de soldes et de meilleures conditions de travail, a t-on appris hier jeudi de sources militaires.Selon ces sources, ces soldats ont quitté leur base entre mardi et mercredi. “Nous sommes plusieurs dizaines (de soldats), plus de cent. Nous sommes actuellement à Anéfis (entre Kidal et Gao, deux villes du nord du Mali). Nous avons quitté notre base d’Aguelhoc avec nos armes, pour réclamer le paiement de nos primes et soldes”, a déclaré un soldat tchadien contacté par téléphone. Certains soldats tchadiens cumulent “des arriérés (de soldes) de trois, voire quatre mois”, a-t-il indiqué sous couvert d’anonymat.

soldats tchadiens aeroport gao

Le départ de soldats tchadiens de leur base d’Aguelhoc a été confirmé par une source sécuritaire africaine à la Minusma, évaluant leur nombre à “quelques dizaines”.

Selon nos informations , “des hauts responsables militaires tchadiens sont arrivés de N’Djamena pour aider à régler la situation”. En tous cas, “tout est mis en oeuvre pour trouver une solution”, a-t-on dit. “Des mesures d’apaisement sont en cours”, affirment les mêmes sources.

En septembre 2013, 160 soldats tchadiens de l’Onu, mécontents, avaient quitté leur base de Tessalit (nord-est) pour réclamer le paiement de leu rs arriérés de soldes et de meilleures conditions de travail. Ils étaient arrivés jusqu’à Gao.

Le Tchad a été en première ligne dans l’opération militaire internationale déclenchée en janvier 2013 à l’initiative de la France contre des groupes armés qui contrôlaient alors les régions du nord du Mali depuis près de dix mois.

Source: Afp

Source: Soir de Bamako

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.