Audition des deux suspects liés à l’attaque de Radisson Blu : Seidou Diepkilé, revendeur de cartes téléphoniques, nie les faits ; alors que Adama Maïga, le dépanneur de radios, n’a toujours pas parlé

Seidou Diepkilé et Adama Maïga, arrêtés respectivement à Missabougou et à Sangarébougou – Marseille, le premier revendeur de cartes téléphoniques et le second réparateur de postes de radios, sont les deux suspects liés à l’attaque terroriste de l’hôtel Radisson Blu à être arrêtés pour le moment. C’est l’un des téléphones des assaillants qui a permis aux enquêteurs de mettre le grappin le jeudi 26 novembre 2015 sur ces deux individus, soupçonnés d’être acteurs ou complices de l’attaque.

arrestation auteurs complice bandit voleur terroriste hotel radisson blu Seidou Diepkile Adama Maiga

Selon une source proche des services de renseignement maliens, les enquêteurs veulent savoir comment leurs numéros se sont retrouvés dans le répertoire téléphonique  d’un des assaillants.

Notre source indique que le premier (Seidou Diepkilé) nie toute responsabilité, arguant qu’il n’a aucun lien avec les terroristes. Il reconnait qu’il envoyait du crédit sur ce numéro en question, mais sans jamais savoir qui en est propriétaire. Quant au dépanneur de radios, il n’a pas encore parlé n’ayant pas été d’abord interrogé.

Notre source indique que ce sont les Américains (FBI) et les Canadiens (la gendarmerie royale), venus en appui aux enquêteurs maliens, qui font trainer la procédure d’audition. Ceux-ci, par leurs tactiques, sont en train de faire trainer les choses. Notre source ajoute que si ça ne tenait qu’aux enquêteurs maliens, maintenant allait trouver que les deux suspects ont parlé. Les Maliens sont en tout cas très pressés de savoir tous les tenants et les aboutissants de cette attaque barbare.

 

La rédaction

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *