Attentat contre l’hôtel Radisson: LES DIPLOMATES BRIEFÉS SUR L’AVANCEMENT DE L’ENQUÊTE

Selon le ministre chargé de la Sécurité, les investigations progressent et des interpellations ont eu lieu

salif traore colonel ministre securite interieure protection civile cv curriculum vitae biographieEn temps de crise, il est important de partager les informations. Et il est surtout nécessaire de le faire à temps. L’exercice a en effet le mérite de rassurer ceux qui en bénéficient, mais aussi de couper court aux rumeurs. Le gouvernement a assurément admis cette nécessité. Déjà très présent sur la scène médiatique par l’organisation des points de presse, il a élargi son auditoire aux diplomates accrédités dans notre pays. Hier, ces derniers étaient une bonne centaine à avoir été invités dans la salle de conférences du ministère des Affaires étrangères. Avec à l’ordre du jour, deux points. Le premier consistait en un exposé sur la situation sécuritaire dans notre pays, notamment à Bamako. Le second portait sur l’évolution de l’enquête ouverte suite à l’attentat terroriste du vendredi de la semaine dernière contre l’hôtel Radisson Blu.

Depuis ces malheureux évènements, la solidarité internationale envers notre pays s’est exprimée sans faiblir. S’étant exprimée dès les premières heures qui ont suivi le drame, elle a atteint un très haut niveau, avec notamment par des visites présidentielles et des condamnations portées avec une très grande fermeté. Hier, les diplomates accrédités dans notre pays ont joint leur voix à celles de nos amis et partenaires pour condamner l’acte abominable qui a pris la vie à 20 personnes. Rappelons à cet égard que mercredi passé, les victimes maliennes ont été portées en terre avec les honneurs à la hauteur de leur sacrifice en présence du chef de l’Etat qui a promis d’élever les défunts au rang de Chevaliers de l’ordre national à titre posthume.
La rencontre des diplomates était présidée par le ministre des Affaires étrangères en présence de ses homologues de la Coopération internationale, Cheickna Seydi Ahamadi Diawara et de la Sécurité et de la Protection civile, le colonel Salif Traoré. Abdoulaye Diop a eu des mots très chaleureux pour remercier la communauté internationale des marques d’amitié et de compassion que celle-ci a prodiguées. La rencontre a été qualifiée d’ « urgence » par le ministre qui a fait observer une minute de silence à la mémoire de « toutes les victimes du terrorisme a travers le monde ».
« RESTER SOUDÉS ». Au sortir de la rencontre tenue à huis clos en raison de la nature sensible des informations à partager avec les diplomates , un participant a indiqué que le ministre de la Sécurité et de la Protection civile a exposé l’état des lieux. Le colonel Salif Traoré s’est tout particulièrement appesanti sur les dernières découvertes résultant de l’avancement de l’enquête et a fait le point des mesures sécuritaires prises pour rassurer les résidents étrangers.
L’exercice visait, en gros, à rassurer les diplomates après les épreuves traumatisantes de la semaine dernière. Quelles sont les dispositions annoncées par le ministre ? « Je ne peux pas vous répondre », a lancé doucement un diplomate européen qui s’est néanmoins dit « confiant » et a ajouté que « nous devons rester soudés ». La rencontre a duré environ une heure. Le ministre Salif Traore était attendu à l’Assemblée nationale où les parlementaires piaffaient d’impatience de connaitre les derniers développements de l’enquête. Il devait ensuite se rendre à la cérémonie d’enterrement du gendarme tué lors de l’assaut meurtrier du commando de djihadistes.
Le ministre chargé de la Sécurité a confirmé aux journalistes qui l’attendaient à la porte de la salle de conférences que la situation sécuritaire ainsi que l’évolution de l’enquête avaient été exposées aux diplomates. « L’enquête progresse », a-t-il assuré sans vouloir donner plus de détails. Il s’est limité à ajouter que « des interpellations » avaient eu lieu. Le ministre s’est voulu peu loquace pour, a-t-il dit, ne pas « compromettre l’enquête ».
Les déclarations ministérielles viennent corroborer celles du procureur du pôle juridique spécialisé dans la lutte contre le terrorisme, Boubacar Sidiki Samaké qui dirige les investigations. Dans la nuit de dimanche à lundi, le juge avait en effet déclaré que l’enquête progressait. Avec pour objectif, évidemment, d’arrêter les complices qui ont aidé les deux assaillants de l’attaque de vendredi de l’hôtel Radisson. Le ministre Traoré s’est également félicité du fait que notre pays a bénéficié de l’assistance de la communauté internationale « avec des moyens sophistiques de dernière génération ».
A. M. CISSÉ

source : Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *