Attaques à Bandiagara et Ansongo : 2 morts, des maisons incendiées et du bétail emporté par les assaillants

Deux attaques ont eu lieu, à 24 heures d’intervalle, à Bandiagara et à Ansongo. La première s’est déroulée le 14 novembre dans le cercle de Bandiagara. Des hommes armés, circulant à moto ont fait incursion dans le village de Nombori, aux environs de 11 heures.


Selon les sources locales, les assaillants ont été repoussés par la milice d’auto-défense « Dan Nan Ambassagou ».
Dans leur fuite, les assaillants ont attaqué aux villages d’Idiely-Gotangna et d’Idely- Na, faisant deux morts. Plusieurs maisons ont été incendiées.
Dans l’après-midi de ce même samedi 14 novembre, une autre attaque contre le village de Guimini, dans la commune rurale de Dourou, a été repoussée, une fois de plus, par la milice d’auto-défense « Dan Nan Ambassagou ».
Dès le lendemain, c’est à dire dimanche 15 novembre, nouveau coup de théâtre : des hommes armés se sont attaqués au village de Monzonga, dans la commune d’Ansongo, région de Gao.
Selon nos sources, les villageois ont été menacés de mort. Avant que les assaillants ne les dépouillent de leur bétail, estimé à plusieurs dizaines de têtes.

O.B /Canarddechaine.com

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.