Arrestation du président et de son PM: Le vice-président s’assume!

Nombres analystes se disent déçus de ce coup d’État au Mali. Une nouvelle qui a surpris plus d’un. Un acte qui risque de sombrer une fois de plus le Mali dans l’abîme.

Arrêtés par certains jeunes soldats, le président de la Transition et son Premier Ministre ont passé une nuit à Kati. Tout cela est arrivé après que le président ait reconduit Moctar Ouane dans son poste de Premier Ministre, et ce dernier forma un gouvernement en écartant certains Colonels qui étaient à la tête du coup d’État du 18 Août dernier. Ce qui n’a pas plu à ces Colonels qui ont ainsi décidé de faire arrêter le président de la Transition et son Premier Ministre.
Cette situation est venue s’ajouter à la grève de l’UNTM qui est dans sa deuxième phase. Dans un communiqué, le vice-président de la Transition « a démis le président de la Transition et son PM de leurs fonctions selon les textes de la charte, donc, pour le moment la fonction de la présidence est assurée par Assini Goïta ».
La communauté Internationale et la CEDEAO demandent la libération du président et de son Premier Ministre.
En tout cas, le vice-président s’assume et fait savoir que la Transition continuera son cours normal et les élections se feront en 2022. C’est une première dans l’histoire de notre pays, qu’une Transition soit aussi compliquée que ça. Cependant, pour faciliter les choses, le médiateur infatigable devenu malien revient au chevet du Mali.
Pour l’instant, les Maliens dans l’inquiétude attendent le dénouement de ce coup d’État atypique. Depuis 2012, ce pays est à l’agonie. Il va se remettre, mais pas de cette façon, il faut des responsables.
À suivre
Lansine Coulibaly

Source: LE COMBAT

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.