Après plus de 11 jours de détention : Le Coordinateur de l’ONG Al-Farouk libéré aujourd’hui

Le Coordinateur de l’ONG Al-Farouk, Ibrahim Kontao a été libéré, ce mercredi 19 septembre, aux environs, par des éléments des forces de sécurité du Mali. Ses ravisseurs l’avaient donc maintenu dans un domicile situé à Sotuba en Commune I du District de Bamako. Bien qu’un seul des ravisseurs ait été présenté, une source sécuritaire avait indiqué tôt dans la journée qu’ils étaient au moins deux ravisseurs à avoir été interpellé. Elle ajoute aussi que la perquisition menée dans le domicile où M. Kontao a été retrouvé, a permis de mettre la main sur une arme de guerre.

Rappelons que le coordinateur général de l’ONG Al-Farouk, Ibrahim Kontao, non moins chef du Comité national de suivi de la ligue des prédicateurs, avait été enlevé dans la nuit du lundi 3 au mardi 4 septembre dernier, devant son domicile à Kalaban Kora. Au moment des faits, les assaillants étaient habillés en uniforme, sans doute pour passer inaperçu et salir l’image de ce corps. Après son enlèvement qui n’a pas été revendiqué, les ravisseurs de M. Kontao ont pu entrer en contact avec la famille à qui ils ont soutiré plusieurs sommes d’argent en échange de sa libération. Le dernier montant qu’ils avaient réclamé à la famille c’est celui de 20 millions de FCFA qui ne leur est jamais parvenu. Il nous revient que depuis son enlèvement, ce n’est qu’hier mardi 18 septembre que M. Kontao a pu parler à sa famille pour leur rassurer.

Après sa libération, l’homme semblait un peu affaibli ce qui a poussé les forces de sécurité d’un commun accord avec sa famille de le conduire dans une clinique de la place pour un contrôle de routine. Il devrait y rester quelques jours pour bien récupérer avant de regagner son domicile. Selon nos sources, celui-ci ne désemplit pas.

Rappelons que Ibrahim Kontao était surtout connu pour être un homme discret et toujours mobilisé pour la bonne cause. Politiquement, on ne lui connait d’aucun parti.

A plusieurs reprises, il faisait partie des missions gouvernementales lorsqu’il s’agissait d’apporter une aide humanitaire à des personnes en détresse. A noter aussi que c’est grâce à la bonne collaboration avec la population, que les forces de sécurité ont réussi à le retrouver.

 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *