Après Nampala : Le travail des forces spéciales maliennes salué

Il y a deux semaines de cela, des djihadistes lourdement armés, attaquaient le camp militaire de Nampala en tuant par surprise des soldats maliens et en blessant d’autres. Quelques jours après, c’est comme pour accuser réception du message pressant du Président de la République que les forces spéciales maliennes venaient à mettre la main sur le chef de la katibat d’Ançar dine du Macina. Un succès qui, selon l’avis de la majorité des Maliens, mérite d’être salué et encouragé, à les écouter.

 

militaire armee malienne soldat fama desert mali patrouille

Suite à l’attaque de Nampala, une mission de traque des commanditaires de l’attaque, demandée par la hiérarchie, est apparue urgente chez les forces de défense et de sécurité du Mali.

Ainsi, quelques jours seulement ont permis à nos porteurs d’uniformes de mettre la main sur un certain nombre des responsables de l’attaque meurtrière. Parmi lesquels, se trouve Mahmoud Barry, alias Abou Yehia, chef de la katibat, arrêté entre Dogofri et Nampala, dans la région de Ségou.

Cependant, si les avis divergent généralement sur beaucoup d’évènements dans notre pays, force est de reconnaitre que l’arrestation d’Abou Yehia par un groupe composé de militaires, gardes et policiers réguliers du Mali, constitue un sujet qui a ému plus d’un observateur.

Au Mali, tout le monde sait désormais que nos forces de défense et de sécurité sont confinées dans un état lamentable. Et, ni l’embargo militaire imposé au pays, ni la campagne de dénigrement contre l’Armée, ni le sous-équipement dû à l’embargo militaire, n’a eu raison des forces maliennes qui continuent de se sacrifier.

Malheureusement, dans notre pays, certains d’individus trouvent bien de profiter des moments difficiles pour se faire voir. Une attitude regrettable pour une nation plongée dans une guerre et qui tente de se relever tant bien que mal.

C’est dire que, si le Mali et son armée plongent, c’est tous ses fils qui y paieront le prix.

En conséquence, il est temps que chacun s’interroge sur l’avenir et ait confiance à nos soldats sur le front, qui ont le plus besoin de motivation que d’être découragés. Cela ne profite qu’à l’ennemi.

Le paradoxe est surtout injurieux lorsque dans une République qui se veut démocratique, certains s’adonnent à la diffamation contre des forces de défense et de sécurité loyalistes, allant jusqu’à les accuser d’avoir fomenté des mises en scène pour se dédouaner, en sachant terroristes et acolytes ne ratent jamais d’occasion pour démentir la mort ou l’arrestation annoncée d’un de leurs combattants. Chose qui doit nous pousser à douter des fois le patriotisme de certains.

Somme toute, toute attitude qui tend à salir nos forces dans toutes leurs composantes, mérite d’être rejetée au dernier plan, car elle ne profite qu’à l’ennemi.

 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *