Amadou Aya Sanogo est-il en état d’arrestation ou de protection ?..

 

Selon des sources concordantes, à l’école de gendarmerie de Faladié, il y a des jours où Amadou Aya Sanogo apparait fièrement en tenue de Général et des jours où il arbore la tenue des chasseurs. Ajoutée à cela l’interview qu’il a librement accordée à une radio de la place, pour quelqu’un contre lequel pèsent d’aussi graves charges, il y a lieu de s’interroger sur le statut de prisonnier de Amadou Aya Sanogo.

… Il reçoit des visites…

AMADOU HAYA SANOGO GENERAL KATI

 

Selon ces mêmes sources, « Amadou Aya Sanogo reçoit ses associés politiques qui ont soutenu le coup d’Etat comme Oumar Mariko, ses avocats à l’instar de Me Dior Diagne, et des experts en droits de l’homme d’organisations internationales ».

… Sanogo Show en prochainement ?

Selon des sources bien informées, Sanogo menacerait de parler. Selon certains de ses visiteurs, Sanogo leur a confié que « ça ne va pas se passer comme ça ». Il profère des menaces et indique à qui veut entendre, que quand il parlera la République tremblera. Dieu sauve le Mali, Inchallah !!!

Visite présidentiel à Doha / La démesure

Selon notre confrère l’Indépendant, pour son voyage a Doha, le président de la République Ibrahim Boubacar Kéita a effectué le déplacement avec une délégation de 80 personnes. «  On a l’impression que le président IBK a fait ce déplacement avec toute la République », souligne le quotidien. En plus des 10 ministres, l’ancien Premier ministre Mohamed Ag Hamani se trouve aussi dans la délégation du président. A cela, s’ajoute un parterre d’opérateurs économiques, des journalistes. Selon certaines sources on y dénombre également des proches de la famille d’IBK, ajoute L’indépendant. Il s’agit d’accompagnateurs et d’accompagnatrices de Mme Kéita, de deux équipes de l’Ortm etc. de mémoire d’homme, on n’a jamais vu une délégation malienne d’aussi forte. Ibk voit les choses en grand.

 

Visite présidentielle à Doha / Le retour de Yamoussa Camara

Parmi l’imposante délégation de la présidence au Qatar, les téléspectateurs ont constaté le Général Yamoussa Camara. Après l’arrestation de Sanogo, l’homme avait adopté un profit bas, jusqu’à cette visite présidentielle à Doha, qui indique son retour. Mais le juge Karambé veut toujours l’entendre.

 

Pour soutenir la Minusma et son chef Koenders / Le Conseil de sécurité bientôt au Mali

En début février, les 25 membres du Conseil de sécurité se rendront au Mali pour s’informer de la situation et apporter leur soutien à la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (Minusma) et à Koenders, qui fait l’objet de critiques par les autorités maliennes. La Minusma a été créée par la résolution 2100 du Conseil de sécurité.   

D’un putsch manqué au Réseau APEM / L’affaire devant la justice aujourd’hui

Dramane Diarra, un membre du bureau sortant du réseau Apem vient d’assigner en justice cette structure d’observation des élections, après avoir mis en place un bureau parallèle composé de structures non affiliées. C’est en principe, cet après-midi à 13 heures que le président du réseau APEM répondra à la requête au tribunal de la Commune IV. « C’est après s’être volontairement mis à l’écart (mis en minorité par la majorité des délégués), en quittant les assises qui ont procédé, le samedi 4 janvier dernier, au renouvellement du nouveau bureau dirigé par Ibrahima Sangho, président sortant, que Dramane Diarra, s’est ensuite autoproclamé à la tête de la structure », selon des sources proches du réseau Apem. Le magistrat qu’il est veut-il s’abriter sous les manteaux associatifs, et se servir de son statut de magistrat pour forcer les choses ?

Source: Lerepublicainmali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *