2e assemblée plénière du CIP G5-Sahel : Malick Diaw rend hommage à Idriss Déby

A l’occasion de l’ouverture solennelle de la 2ème Assemblée du CIP G5-Sahel qui s’est tenue à Bamako du 5 au 9 juillet 2021, le président du Conseil national de transition du Mali, le Colonel Malick Diaw n’a pas oublié de rendre un vibrant hommage à Idriss Déby.

C’est une pensée digne de son rang de Maréchal et martyr de la lutte contre le terrorisme. C’était au Cicb ce jeudi 8 juillet 2021. Lui-même militaire et actuel président du Conseil national de transition (CNT), Malick Diaw n’a pas naturellement oublié son camarade d’armes du Tchad. Il s’agit du Maréchal Déby qui est tombé sur le champ de l’honneur dans la bataille contre le terrorisme. Malick Diaw était donc dans son rôle de magnifier cet homme qui aura tout donné à la lutte contre les forces du mal.

C’est un Malick, solennel dans son boubou blanc et coiffé d’une chéchia blanche qui invite cette auguste Assemblée à se tenir debout pour observer une minute de silence à la mémoire de l’ancien président du Tchad, Idriss Déby, et tous les militaires tombés sur le théâtre des opérations. Cette invitation à suffi pour imprimer à cette intervention un cachet particulier tant la valeur de l’homme est inestimable.

Par ailleurs, l’orateur du jour a mentionné la solidarité tissée entre les parlementaires du G5-Sahel. Pour lui, elle est forgée dans le sang des militaires tombés sur le champ de l’honneur.

Parlant du Mali, il dira que l’objectif du changement est de recadrer la transition pour un Mali de paix. Pour y arriver, il a évoqué leur engagement depuis le 18 août 2020 pour l’organisation des élections libres, crédibles et transparentes. En outre, le président du Conseil national de transition a cité entre autres l’éradication du terrorisme et la lutte contre la criminalité transfrontalière.

Partant, il s’est interrogé sur le nombre de militaires ayant perdu la vie dans la lutte contre le terrorisme et le nombre de déplacés dans les pays du G5-Sahel. A l’entendre, il s’agit d’apporter la riposte. « Nous faisons volontiers ce que nous pouvons avec les moyens dont nous disposons », a martelé le président Diaw du CNT qui pense que tant que le Sahel n’est pas sécurisé, le reste du monde sentira les effets.

Pour rappel, Malick Diaw avait à ses côtés les présidents des Assemblées nationales du Burkina Faso Alassane Balla Sakandé, du Niger Seyni Oumarou, du Tchad Haroun Kabadi. L’Assemblée nationale et le Sénat français étaient représentés par le député Jacques Maire. L’Assemblée parlementaire de la Francophonie était représentée par le député Philippe Courard.

Bazoumana KANE 

 

2ème assemblée plenière du CIP G-5 Sahel :

Les 7 résolutions

 Au terme de 5 jours de réflexion, 7 résolutions ont sanctionné les travaux des parlementaires du G-5 Sahel. L’information est tombée ce jeudi 8 juillet 2021 lors de la clôture de la session, à l’Hôtel de l’Amitié. C’était sous la coupe du président de l’Assemblée nationale du Burkina Faso, Alassane Bala Sakandé.

Conformément aux conditions et règles précisées dans la Charte, l’Assemblée plénière a adopté 7 résolutions relatives à l’envoi des missions parlementaires sur le terrain. Les parlementaires s’engagent à mettre ces résolutions en œuvre pour le bien-être du G5-Sahel.

Il s’agit premièrement de la résolution n°2021-001-CIP/G5-Sahel relative à la création d’une mission d’information conduite par le Réseau des femmes parlementaires du CIP G5-Sahel auprès du Secrétariat exécutif du G5-Sahel.

En deuxième lieu, la résolution n°2021-002-CIP/G5-Sahel, portant création d’une mission d’information parlementaire conjointe auprès du commandement de la force conjointe du G5-Sahel en vue de toucher du doigt les réalités d’intervention de cette force stratégique.

La troisième résolution, n°2021-003-CIP/G5-Sahel porte sur la création d’une mission d’information parlementaire conjointe auprès de la présidence en exercice du G5-Sahel, en vue d’une appropriation de l’agenda arrêté au titre de la présidence en exercice. Cette mission interviendra dans un contexte particulier marqué par la transition au Tchad. Il reviendra aux parlementaires de s’enquérir du programme des autorités de la transition dans le cadre de leur mandat au sein du G5-Sahel.

Comme quatrième résolution, il s’agit du n° 2021-004-CIP/G5-Sahel portant création d’une mission d’information parlementaire conjointe sur la mise en œuvre du partenariat mondial pour l’éducation dans les pays du G5-Sahel avec pour objectif d’apprécier le niveau et les conditions de mise en œuvre de ce partenariat au sein du G5-Sahel.

Le cinquième point porte sur la résolution n°2021-005-CIP/G5-Sahel relative à la coalition internationale pour le Sahel et au financement conséquent du G5-Sahel. En sixième lieu, il faut noter la résolution n°2021-006-CIP/G5 Sahel relative au financement des activités du CIP/G5-Sahel.

La septième et dernière résolution portant le n°2021-007-CIP/G5-Sahel est axée sur la mission d’information parlementaire auprès du Secrétariat exécutif du G5-Sahel en vue d’une appropriation du contexte d’exercice des missions du G5-Sahel, ses défis et ses contraintes.

A noter que l’hospitalité et l’accueil du Mali ont été vivement salués par les délégations venues des différents pays du G5-Sahel.

Bazoumana KANE

Source: L’Alerte

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.