Transition: Harouna Niang donne son avis

À propos de la durée de la transition qui semble faire l’objet d’un débat. Je dis qu’Il y a pas de formule magique. La transition est supposée être un virage vers des changements attendus. C’est une période pendant laquelle les attentes dépassent très souvent les possibilités et la situation politique très peu stable. C’est donc une période où le risque pays est le plus élevé.

Seule la performance de la gestion de l’équipe de transition et les résultats concrets qu’ils vont réaliser progressivement peuvent aider à ramener la confiance, la stabilité et réduire les risques. Au contraire s’il y a pas de résultats concrets et rapides la transition risque d’être perçue par les maliens et les partenaires du Mali comme une perte de temps. Ce qui aura comme conséquence d’augmenter les risques pour le pays et peut être même aggraver l’instabilité.

C’est pour toutes ces raisons qu’il est recommandé d’avoir une transition courte avec des objectifs précis et rapidement réalisables.

Le respect des délais est toujours souhaitable et plus honorable pour les autorités de transition et pour le Mali en entier.

H. Niang

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.