MALI: TENTATIVE DE COUP D’ÉTAT DANS COUP D’ÉTAT, DÉJÀ ?!

«Tchieee»! Vraiment, le Mali a secret de coups d’État, dêh!
«Djaaa», pendant que nous autres, on était en train de rendre hommage à Bob Marley, dans la nuit du 11 au 12 Mai dernier, un «lourd» putsch se préparait à Bamako là bas.

Et depuis le 11, un petit son, pas même un «gbairai» de l’affaire là, n’était sorti, hein!

C’est seulement hier soir, lundi 16 Avril 2022 là, que le gouvernement de transition malien a fait un, un communiqué à la télévision nationale.
Le communiqué souligne même que la tentative de renversement etait soutenu par un «État Occidental», hein!

«Dans le dessein malsain de briser la dynamique de refondation du Mali, un groupuscule d’officiers et de sous-officiers antiprogressistes maliens a tenté un coup d’Etat dans la nuit du 11 au 12 mai 2022».

Mali aussi, c’est pays, hein! Depuis la nuit des temps, les coups d’État pleuvent seulement.

Rappelez-vous !

Le 19 Novembre 1968, le président Modibo Keita se faisait ecarté du pouvoir par un coup d’Etat militaire dirigé par le lieutenant Moussa Traoré.

Le 26 Mars 1991, le lieutenant-colonel Amadou Toumani Touré à la tête d’un groupe de militaire renversait Moussa Traoré.

Le 15 juillet 1991, 04 mois seulement après, une tentative de putsch échouait.

Le 29 avril 2007, Amadou Toumani Touré dit ATT, n’a pas eu le temps de terminer son second mandat. Un putsch venu de Kati présidé par le capitaine Amadou Sanogo le renverse dans la nuit du 21 au 22 Mars 2012, et le président de l’Assemblée nationale Dioncounda Traoré devenait le président par intérim du Mali.

Pendant un an, le pays etait divisé. Les djihadistes gèraient le nord jusqu’en 2013 où le coup de pouce militaire français a changé les choses.
Ibrahim Boubacar Keita (IBK) se faisait élire le 11 Août de la même année avec 77,6 % des voix contre 22,4 % pour Soumaïla Cissé, son rival.

Le mardi 18 Août 2020, une nouvelle mutinerie se déclenche depuis Kati (encore) portée par les colonels Wagué, Assimi Goita, Malick Diaw et Sadio Camara. IBK annonce sa démission et la junte militaire entre en scène.

Juillet 2021, Assimi Goïta échappé à l’attaque d’un homme qui avait tenté de le poignarder.
Du 11 au 12 Mai 2022, tentative de me retiens encore !

C’est quel pays, oh?!

Hum!

Jocelyne ozouah Souhainé

Source: Echos Médias

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.