Mise au point : L’Indépendant n’est pas un journal d’opposition et n’est pas à 19 000 FCFA/ jour près

 Il nous est revenu qu’un journal de la place a écrit que L’Indépendant est passé à l’opposition parce que la présidence de la République a réduit son abonnement au journal, lui occasionnant une perte de 19 000 FCFA/jour.

 journalistes tués international news safety institute presse monde

Nous n’avons pas pris notre calculette pour vérifier l’exactitude du montant avancé mais nous tenons à apporter à ce confrère l’éclairage  que voici : L’Indépendant n’a pas vocation à être de la majorité présidentielle  ou de l’opposition. Comme son nom l’indique, il s’évertue à exercer son métier d’informer dans une totale indépendance vis-à-vis à la fois des forces politiques et d’argent, tout en veillant au respect scrupuleux des règles qui gouvernent notre profession.

Le journal bouclera, le 5 février 2015, ses 20 années d’existence. Preuve qu’il a survécu aux écueils et aux pièges du larbinisme et  de la vénalité où ont sombré (ou végètent) bien des journaux sous nos cieux.

S’agissant des 19 000 FCFA dont la perte au quotidien aurait précipité le journal dans l’opposition, notre confrère, à moins qu’il ne soit de mauvaise foi ou inspiré par la méchanceté, devrait savoir que L’Indépendant n’est pas à cette somme près.

L’abonnement  de la présidence de la République (7 millions et demi francs CFA) représente très peu de chose dans le chiffre d’affaires  annuel du journal. En son temps, l’ancien président ATT l’avait suspendu plus de deux ans parce que mécontent de notre analyse de la situation. La perte de 15 à 20 millions de FCFA, qui en a découlé, n’a ni modifié notre ligne éditoriale ni gêné la parution régulière du titre.

Aujourd’hui, son successeur IBK a décidé de réduire l’abonnement de la présidence pour des raisons qui lui appartiennent.

L’Indépendant n’en souffrira pas et continuera à faire son travail. Avec constance et sérénité.Car tirant sa force non pas d’un homme, mais de la confiance de milliers de lecteurs  et des annonceurs, aujourd’hui plus nombreux qu’hier.

 

Nota bene : L’Indépendant est l’unique journal au Mali à ne pas recevoir depuis sept ans la subvention de l’Etat. Il n’en est pas moins le premier sur le marché.

 

                                        LA DIRECTION

SOURCE: L’Indépendant

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.