Le M5-RFP veut consolider la bonne entente avec le CNSP (Point de presse)

Bamako, 15 sept (AMAP) Le Mouvement du 05 juin-Rassemblement des forces patriotiques (M5-RFP) a dénoncé, mardi, lors de son point de presse au QG de la Coordination des mouvements, associations et sympathisants de l’iman Mahmoud Dicko (CMAS), les pratiques qui ont conduit à l’adoption des textes de la Transition avant de déclarer qu’il « n’entendait ni rompre ni entrer en conflit avec le CNSP », a constaté l’AMAP.

Dans une déclaration liminaire, lue devant la presse, le président du Comité stratégique du M5-RFP, Choguel Kokala Maïga, a réaffirmé la « totale disponibilité (du mouvement) à cheminer avec le Comité national pour le salut du peuple (CNSP) pour la renaissance et la refondation du Mali ». Il a rappelé tous les efforts que M5-RFP a déployés pour instaurer des relations de confiance mutuelle avec le CNSP. « Ces efforts fournis de part et d’autre et l’écoute mutuelle pratiquée doivent se poursuivre et ne devraient pas être vains », dit la déclaration.

Le M5-RFP « réaffirme sa totale disponibilité à œuvrer de consœur avec le CNSP et tous les Maliens épris de changement pour la renaissance et la refondation du Mali », précise cette déclaration. Et d’ajouter : « le M5-RFP n’entendait ni rompre ni rentrer en conflit avec le CNSP qui, encore une fois, a parachevé la lutte que (le mouvement) a enclenchée pour obtenir la démission d’Ibrahim Boubacar Kéita et de son régime ».

S’agissant des relations M5-RFP/CNSP, il n’a pas caché une certaine insatisfaction. «Une délégation du CNSP est partie à Accra pour négocier, discuter du sort du Mali sans y associer le M5-RFP», a-t-il déploré.

Quant au Pr Ibrahim Ikassa Maïga, il a indiqué que le M5-RFP a constaté avec regret l’opacité qui a entouré le traitement des rapports des groupes de travail lors de la concertation nationale. Pour lui, le document produit à l’issue de ces assises nationales «ne reflète pas les points de vue et les décisions du peuple malien».

Malgré tout, en prenant ces positions courageuses et patriotiques qu’il assume, le M5-RFP «n’entend ni rompre ni entrer en conflit avec le CNSP qui a parachevé la lutte du peuple ». La protestation élevée par le M5-RFP visait, selon lui, « à mettre en garde tous ceux qui, hier, se sont opposés au changement et ont demandé le rétablissement de l’ancien président dans ses fonctions après sa démission ».

La même mise en garde était adressée « aux personnes qui étaient dans les coulisses pour essayer de manipuler les participants au cours des travaux de la concertation nationale et dénaturer les conclusions de la concertation nationale ».

L’Imam Mahmoud Dicko, Issa Kaou N’Djim, Clément Dembélé, Cheick Oumar Sissoko n’étaient pas présent à ce point de presse.

OD/MD (AMAP)

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *