Déclaration de la coalition citoyenne pour la paix CCSC/PURN

DECLARATION DE LA COALITION CITOYENNE DE LA SOCIETE CIVILE POUR LA PAIX, L’UNITE ET LA RECONCILIATION NATIONALE (CCSC/PURN) La tenue des Elections Présidentielles de 2018 au Mali, dans les conditions sécuritaires difficiles, a démontré la grandeur du peuple malien dans la consolidation de la démocratie.

Le climat social serein qui a permis ce sursaut national est aussi le résultat des multiples efforts déployés par les autorités nationales, la société civile, la classe politique et la communauté internationale.

Malgré quelques insuffisances inhérentes à l’apprentissage de la démocratie, les deux tours de l’élection présidentielle ont été transparents, inclusifs et apaisés.

A la lumière des rapports préliminaires des observateurs dont ceux de l’Union Européenne : « il y a eu certes des irrégularités procédurales comme l’absence de la liste des électeurs à la porte de certains centres de vote, mais aucune fraude n’a été signalée par ses membres et qu’en conséquence ils invitent les candidats à utiliser les voies légales de recours au besoin pour revendiquer leur droit ».

Cette vision légaliste ne semble cependant pas être partagée par une partie prenante, décidée à mettre à plat tous les sacrifices consentis par le peuple malien depuis 2012, année qui a vu notre pays plongé dans une crise profonde et multidimensionnelle.

Les agitations injustifiées qui ont éclaté dans la capitale dans la nuit du 12 au 13 Août 2018 au cours desquelles des déclarations qui ne consolident pas la paix ont été enregistrées et les différentes manifestations politiques envisagées dans le cadre de la contestation des résultats électoraux provisoires, annoncés le 16/08/2018 par le Ministère de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation ; traduisent de façon claire la volonté d’une partie de vouloir conquérir le pouvoir par la force.

Cette forme de conquête du pouvoir, contraire aux principes démocratiques, pourrait cependant compromettre dangereusement l’atteinte des objectifs de paix, de cohésion sociale, de convivialité, de solidarité et d’unité qui doivent demeurer toutefois les préoccupations majeures du peuple malien et pour la sauvegarde du patrimoine commun : le MALI.

Pour ces objectifs nationaux aucun sacrifice n’est de trop et chaque malien doit œuvrer contre toutes les initiatives qui viendraient saper les efforts importants déployés pour l’organisation d’élections transparentes, inclusives, apaisées, par la Communauté Internationale, par la Société Civile, par la classe politique et par le Gouvernement.

Dans cette perspective nous sommes tous dès lors interpellés. La coalition Citoyenne de la Société Civile pour la Paix, l’Unité et la Réconciliation Nationale (CCSC/PURN), invite en conséquence tous les patriotes à rester mobilisés pour la défense de la Patrie, car toute autre crise plongerait le pays dans le chaos total.

Qu’à Dieu ne Plaise.

VIVE LE MALI UNI ET PROSPERE !

Bamako, le 18 Août 2018

LE PRESIDENT

Son Excellence Ahmed Mohamed AG HAMANI
Ancien Premier Ministre
Grand Officier de l’Ordre National du Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *