Les brèves de tamani : Tombouctou : Trois des 16 mausolées détruits ont été inaugurés samedi

La directrice générale de l’Unesco a inauguré samedi matin à Tombouctou 3 des 16 mausolées détruits par les jihadistes pendant l’occupation entre avril 2012 et janvier 2013. Il s’agit des mausolées de Sidi Boulkassoum, de Sidi Almicky et de Cheikh Ahmed Ben Oumar. La directrice Irina Bokova était accompagnée par le ministre de l’Enseignement supérieur et celle de l’Artisanat et du Tourisme. Sur les 13 mausolées restants, 5 sont en cours de finition. Selon le directeur de la mission culturelle, la saison des pluies ne doit pas freiner le travail, car les fondations ont déjà été faites.

MAUSOLEEKOUTIALA

Le pont « Djèguè suguni pont«  s’est effondré

L’un des premiers ponts de la ville appelé « Djèguè suguni pont«  s’est effondré jeudi dernier après une forte pluie. L’écroulement de cette passerelle a causé beaucoup d’accidents de la circulation. Selon le maire de la ville, la rénovation de ce pont, qui était prévue pour 2016, sera anticipée.

 

SEGOU

La divagation des animaux dans certains villages interdite

La divagation des animaux dans le village de Banankoro et Banagourou dans la Commune rurale de Pélengana, région de Ségou, est désormais interdite. L’annonce a été faite mardi dernier par les chefs des deux villages. Selon eux, avec la campagne agricole, tout animal retrouvé en divagation sera amené à la fourrière avec une amende allant de 500 à 2000 F CFA.

 

PETAKA

Une inondation a fait plus de trois cent sinistrés

Une inondation a fait plus de trois cent sinistrés à Pètaka dans le cercle de Douentza, région de Mopti. La catastrophe s’est produite dans la nuit du 11 au 12 juillet 2015. Aucune perte en vie humaine n’a été enregistrée. Mais il y a eu d’importants dégâts matériels avec près de 60 maisons détruites et des greniers emportés.

 

Eïd el fitr à Bamako: plus d’une vingtaine d’accidents enregistrés.

Quatre morts, 91 blessés, c’est le bilan des accrochages de la route enregistrés lors de la célébration de l’Eïd el fitr, hier à Bamako. Selon la protection civile, les chiffres sont restés relativement stables, mais la prudence doit être encore de mise, car ces accidents s’expliquent pour la plupart par l’incivisme des usagers.

Plus d’une vingtaine d’accidents de la route ont été enregistrés dans la capitale, selon la direction régionale de la protection civile. Près de la moitié des victimes sont âgés de 0 à 15 ans. Parmi elles, quatre personnes ont trouvé la mort.

Immam ivoirien arrêté à Tombouctou

Systématiquement, les jihadistes présumés sont arrêtés et interrogés. L’un des derniers cas en date : l’arrestation à Tombouctou d’un mystérieux jeune imam ivoirien qui dit venir d’une mosquée de treichville, l’un des quartiers les plus animés d’Abidjan.

source : L’Indicateur du Renouveau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.