Les derniers survivants du CMLN sont des homonymes

Jusqu’à la disparition du Colonel Youssouf Traoré arraché à l’affection des siens par accident de la route, ils étaient encore trois survivants de la célèbre junte ayant mis un terme au régime des pères fondateurs d la République du Mali. Ils ne sont désormais que deux. L’un n’est autre que le Général Moussa Traoré, le numéro 1 du Comité Militaire de Libération Nationale qui mène une paisible existence à Djokoroni Para depuis qu’il a bénéficié d’une grâce présidentielle.

L’ancien chef de l’Etat partage le statut de survivant du CMLN avec un homonyme. Il s’agit d’un certain Moussa Koné, l’un de plus célèbres ministres de la Santé du Mali, qui connaît une existence beaucoup plus discrète dans son Bougouni natal. Comme par hasard, les observateurs relèvent que les deux survivants des tombeurs de Modibo Keïta sont les deux plus grands complices de la junte de 1968.

La Rédaction

Source: Le Témoin

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *