Violences en RDC : l’ONU met en garde

L’avertissement de Sambo Sidikou est sans équivoque. Le pays risque de basculer très vite dans une violence généralisée.

affrontement violence tragedie manifestation foule République Démocratique Congo rdc beni

Il souligne même que les capacités de la mission de l’Onu risque d’être rapidement dépassées.

La RDC est plongée dans une crise politique depuis que l’opposition accuse le président Joseph Kabila de tenter de se maintenir au pouvoir au-delà de son second et dernier mandat, qui se termine en Décembre.

Des dizaines de personnes ont déjà trouvé la mort lors de manifestations anti-gouvernementales.

L’envoyé spécial de l’Onu Sambo Sidikou estime qu’il faut que les responsabilités soient situées.

« Il est clair que nous devons déterminer ce qui est arrivé exactement et des sanctions doivent vraiment être prises. Ou alors, l’impunité régnera et l’impunité et l’injustice sont la meilleure recette pour le désastre. »

Sambo Sidikou souligne par ailleurs que le gouvernement doit protéger les droits constitutionnels dans le cadre des préparatifs des élections.

Devant le Conseil de sécurité, Ignace Gata Mavita, ambassadeur de la RDC à l’ONU a qualifié les manifestations de septembre de “véritable insurrection”.

Il ajoute que son pays est ouvert aux conseils et suggestions, mais qu’il n’acceptera pas d’invective ni d’injection.

Source : BBC

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *