Un raid aérien frappe une école militaire à Tripoli

Au moins 28 personnes ont été tuées samedi soir lors d’un raid aérien contre une école militaire de Tripoli. C’est ce qu’a rapporté tard dans la soirée un porte-parole du ministère de la Santé du Gouvernement d’union nationale (GNA).

Le raid aérien a ciblé une école militaire dans un quartier sud de la capitale libyenne. Un quartier sous contrôle du Gouvernement d’union nationale de Fayez el-Sarraj.

Selon un porte-parole du ministre de la Santé, les victimes sont principalement des cadets. Au moment de la frappe, ils effectuaient leur dernier rassemblement de la journée dans la cour principale avant de regagner leurs dortoirs.

Le Gouvernement d’union nationale accuse les forces du maréchal Haftar d’avoir mené cette frappe. Et il a publié des photos des blessés et des victimes. Les forces pro-Haftar, elles, n’ont pas revendiqué le raid pour le moment.

La banlieue sud de Tripoli est le théâtre de violents combats depuis avril, début de l’offensive du maréchal Haftar pour s’emparer de la capitale, où siège du Gouvernement d’union nationale reconnu par l’ONU.

Ce raid intervient 24h après que l’homme fort de l’est libyen ait appelé à une mobilisation générale contre une éventuelle intervention militaire turque en Libye en soutien du gouvernement de Fayez el-Sarraj.

 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *