Trafic de bébés: les investigations se poursuivent au Bénin

enfant bebe nouveau ne maternite

L’enquête autour d’un trafic présumé de bébés entre le Niger et le Nigeria se poursuit. Les épouses de plusieurs personnalités nigériennes sont toujours suspectées dans cette affaire où le Bénin est aussi concerné. Une investigation est en cours à Cotonou pour vérifier des informations apportées par la police nigérienne.

Une équipe d’enquêteurs nigériens est venue à Cotonou début juin afin de vérifier un certain nombre d’éléments. Ils sont convaincus que les bébés nigério-nigérians auraient transité par le Bénin où on leur aurait procuré des papiers béninois en faisant de fausses attestations de naissance.

Une clinique de Cotonou a alors été placée sous surveillance, son directeur interpellé et entendu par Interpol. Une audition qui n’a pas apporté de preuves suffisantes pour le présenter à la justice. Mais ce responsable serait toujours surveillé, ainsi que les médecins et le personnel de cet établissement.

A partir des indices fournis par leurs collègues nigériens, les policiers béninois cherchent maintenant à savoir s’il y a d’éventuels complices et s’il y a un réseau. De source proche du dossier, on assure que les enquêteurs nigériens ont eu accès à tout ce qu’ils trouvaient utile pour l’affaire et que les deux polices collaborent. A Cotonou, l’enquête est toujours en cours.

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.