Tchad : un projet de loi antiterroriste

Au Tchad, un projet de loi comprenant des peines de prison pouvant aller jusqu’à la perpétuité a été adopté par le gouvernement.

soldat militaire armee tchadienne patrouille rue gambaru nigeria

Le texte prévoit une exemption des poursuites, la protection des témoins, l’imprescriptibilité de l’action publique et des délais de garde à vue pouvant être plus longs que d’habitude.

Béral Mbaïkoubou, un député de l’opposition, salue la mesure, mais il redoute une restriction des libertés publiques par ce projet de loi.

“Mon inquiétude, c’est que cette loi soit un tremplin pour mettre à mal la liberté d’expression, de liberté de presse, la liberté d’association, etc., qui sont les piliers de la démocratie. (…) Je crois qu’on peut lutter contre le terrorisme avec les lois qui existent déjà, qui répriment la délinquance en général”, a-t-il dit à la BBC.

Béral Mbaïkoubou pense que “la mesure se justifie théoriquement” par les récentes attaques terroristes au Tchad. Celle du 15 juin a fait 38 morts, à Ndjamena, la capitale.

Le Tchad subit les attaques de Boko Haram, le groupe djihadiste basé au Nigeria, l’un de ses voisins.

Cette semaine, les autorités tchadiennes ont découvert un important stock d’armes, au domicile d’un membre présumé de Boko Haram, à Ndjamena.

 

Source: BBC

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.