Simone Gbagbo: un témoin “gênant”

Les avocats de l’ex-Première dame ivoirienne Simone Gbagbo ont réclamé mercredi la publication d’un rapport psychiatrique d’un ex-chef de milice.

Simone Gbagbo ancienne premiere dame femme cote ivoire pleure

La veille, Moïse Metchro Harolde Metch, actuellement emprisonné, a affirmé à la barre que “Mme Gbagbo était la financière” du mouvement qu’il dirigeait.

Cet homme qui se fait appeler “commandant Hôtel ou Colonel H”, était le chef du Groupement des patriotes pour la paix (GPP)”, une des nombreuses milices qui sévissaient en Côte d’Ivoire sous l’ex-président Laurent Gbagbo de 2000 à 2011.

M. Metch est le premier témoin à charge dans ce procès.

La défense réclame un examen psychiatrique

“Nous détenons les preuves que le témoin a déjà fait l’objet d’un examen psychiatrique” lors de l’instruction, a répliqué mercredi un des avocats de Simone Gbagbo, Me Ange Rodrigue Dadjé.

Celui-ci a assuré que cette expertise avait été demandée en raison de “l’incohérence flagrante” des propos de M. Metch.

Me Dadje a demandé la publication du rapport avant la poursuite de l’audition du témoin, afin de ne pas “induire les membres du jury en erreur”.

L’avocat général, Aly Yéo, estime pour sa part que “la défense a été déstabilisée par ce qu’elle a entendu hier, qui fut limpide, clair et cohérent”.

L’audition de cet ex-chef de milice “est gênante pour la défense”, a-t-il souligné.

L’audition de l’ex-milicien a été suspendue pour reprendre jeudi, après la publication du rapport de son examen psychiatrique.

 

Source: BBC

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *