Samuel Eto’o, candidat officiel à la présidence de la Fédération camerounaise de football

Accompagné de supporters, Samuel Eto’o a fait le trajet mercredi 18 novembre jusqu’au siège de la fédération camerounaise de football pour déposer sa candidature à l’élection de la présidence de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot). 

 

« Eto’o président, Eto’o président », scandait la foule à l’arrivée comme au départ de l’ex-footballeur qui reste très populaire dans son pays. Après avoir annoncé fin septembre sa candidature pour le poste de président de la Fecafoot, Samuel Eto’o a déposé son dossier au siège de l’instance à Yaoundé, mercredi 17 novembre.

« Donner enfin l’occasion au foot camerounais de devenir ce qu’il doit être »
« Je serai le prochain président de la fédération malgré toutes les tricheries, parce que nous sommes passés de 111 délégués à 76, a-t-il déclaré devant la presse. Que ces délégués prennent leur responsabilité pour donner enfin l’occasion au foot camerounais de devenir ce qu’il doit être. Jusqu’à présent un seul candidat vous a présenté son projet. Le camp d’en face n’a pas de vision et pas de projet ».

Et d’ajouter : « Je prie le camp d’en face de faire attention parce que nous avons accepté beaucoup de choses. Si l’un des Camerounais qui a bien voulu me donner son parrainage est éliminé, je viendrai ici avec toute cette foule qui me suit, et même celle des autres régions, pour les déloger. »

Seidou Mbombo Njoya contesté par plusieurs acteurs de football camerounais

Le président sortant Seidou Mbombo Njoya, élu en 2018 avec le soutien de l’ancien joueur du FC Barcelone, est désormais le concurrent de Samuel Eto’o pour ce scrutin. L’ex-buteur, âgé de 40 ans, a assuré que l’équipe sortante lui avait proposé le poste de vice-président, qu’il a refusé.

Contestée par plusieurs acteurs de football camerounais, l’élection de Seidou Mbombo Njoya avait été annulée à la mi-janvier dernier par le Tribunal arbitral du sport (TAS). Malgré tout, il est resté en poste avec pour mission de travailler à l’organisation de nouvelles élections.

L’ancienne légende du ballon rond avait annoncé son intention de se porter candidat le 22 septembre, estimant qu’il était temps « de lancer le chantier de la reconstruction » du football camerounais. Mercredi, M. Eto’o a déclaré que le président actuel de la Fecafoot avait « lamentablement échoué ». L’élection est prévue en décembre. Le Cameroun accueillera du 9 janvier au 7 février 2022 la phase finale de la Coupe d’Afrique des Nations.

Source : RFI

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.