Russie : après la Centrafrique, un accord débute avec le Congo

Depuis quelques années, la Russie a entamé son retour en Afrique au grand dam des français qui y voient là un nouveau rival. Après l’implantation bien remarquée des chinois, c’est au tour des russes de faire véritablement leur retour depuis la guerre froide. Moins riche que les chinois, les russes ont choisi la porte des coopérations militaires dans des pays où, l’expérience dite française n’a pas permis de résoudre les nombreux problèmes de sécurité.

Il y a peu de temps, LNT vous informait d’un accord entre le Togo et la Russie. Du côté du Mali, les populations appellent de plus en plus à une coopération militaire avec la Russie jugée plus efficace que les français. Mais ce n’est visiblement pas tout. D’après des informations relayées par des sites officiels russes, Moscou a également une entente avec le Congo de Sassou Nguesso. Les premiers contacts ont eu lieu lors du premier sommet Russie – Afrique qui a eu lieu à Sotchi.

Il ne faut cependant pas être naïf, la Russie a de gros intérêts possibles en Afrique. Notamment sur le plan d’accès aux ressources naturelles et aux matières premières, mais également sur d’autres plans politiques pour accroître son influence dans le monde. De son côté, les dirigeants africains peuvent compter sur un pays qui ne se mêle pas de la politique intérieure et ne leur donne aucun ordre, mais aussi un pays enclin à vendre du matériel militaire sans s’embarrasser de considérations sociales.

Un accord datant de 2019

D’après plusieurs sources militaires, un accord avait été signé en 2019 entre le Congo (Brazzaville) et la Russie. Des experts militaires russes devront donc se rendre dans le pays pour former les forces spéciales à l’utilisation des équipements militaires russes dont des blindés. Un autre accord est intervenu lors du sommet de Sotchi et autorise les navires et avions militaires russes à entrer dans les ports et dans l’espace aérien congolais. Une entrée de la Russie dans cet autre pays africain qui ne devrait pas plaire à l’ami français.

L’information a été confirmée par l’agence russe Interfax qui précise : « Selon le document, la Russie et le Congo échangeront des informations sur les questions de défense, développeront des relations dans le domaine de l’entraînement conjoint des troupes, échangeront des expériences dans le domaine du maintien de la paix et interagiront dans les activités de lutte contre le terrorisme et la piraterie. En mai 2019, la Russie et le Congo ont accepté d’envoyer des spécialistes militaires russes dans ce pays. Le vice-ministre de la Défense de la Fédération de Russie Alexander Fomin a déclaré qu’il existe un grand nombre d’équipements militaires et spéciaux de fabrication soviétique au Congo qui ont besoin d’être réparés.»

 

Source: lanouvelletribune

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.