République centrafricaine : La France condamne l’attaque contre la MINUSCA

Les accidents impliquant des mines et autres engins explosifs ne cessent de prendre des proportions croissantes depuis avril 2021, en particulier dans l’ouest de la République centrafricaine (RCA), une région où les conflits se sont intensifiés.

 

La France a condamné, ce mercredi, la dernière attaque menée contre la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA).

Par voie de communiqué, le ministère français des Affaires étrangères a condamné “avec la plus grande fermeté” l’attaque survenue dans la nuit du lundi 3 au mardi 4 octobre 2022, dans la préfecture de Ouham-Pendé dans le nord-ouest de la République centrafricaine (RCA).

Le Quai d’Orsay a rappelé que cette attaque a coûté la vie à trois Casques bleus bangladais et qu’elle a fait un blessé.

“La France adresse ses condoléances aux proches des trois soldats décédés et aux autorités bangladaises. Elle adresse également ses vœux de rétablissement au Casque bleu blessé”, lit-on dans le communiqué.

Par ailleurs, la Diplomatie française a salué l’engagement de la MINUSCA et lui a renouvelé “son plein soutien”.

“Les responsables de cette attaque devront être identifiés et répondre de leurs actes”, souligne encore le Quai d’Orsay.

“Trois Casques bleus de la MINUSCA, du bataillon bangladais, ont perdu la vie dans la nuit du lundi 03 octobre, à la suite de l’explosion d’un engin explosif à hauteur du village de Kaita, à environ 3 kilomètres de Koui, dans la préfecture de l’Ouham-Pendé”, dans le nord-ouest de la RCA, a annoncé, mardi, l’ONU.

Les accidents impliquant des mines et autres engins explosifs ne cessent de prendre des proportions croissantes depuis avril 2021, en particulier dans l’ouest de la République centrafricaine (RCA), une région où les conflits se sont intensifiés.

“Entre janvier et août 2022, huit personnes, toutes civiles, ont été tuées et 63 blessées, dont 40 civiles, dans 41 accidents et incidents impliquant des engins explosifs”, a souligné l’ONU dans un rapport publié le 8 septembre dernier.

Source : Anadolu Agency
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.