«Pays de merde»: Visite de Melania Trump en Afrique

Melania Trump compte se rendre au Ghana, au Malawi, au Kenya et en Égypte quand elle se rendra en Afrique la semaine prochaine pour son premier voyage international en solo en tant que première dame.

Ce voyage de Melania d’une semaine, qui débute lundi, l’emmène dans une région du monde où les relations avec l’administration de son mari sont tendues.

“Que ce soit l’éducation, la toxicomanie, la faim, la sécurité en ligne ou l’intimidation, la pauvreté ou la maladie, ce sont trop souvent les enfants qui sont les premiers et les plus durement touchés”, a déclaré Mme Trump lors d’une réception à la mission américaine des Nations Unies, où elle a annoncé ses projets de voyage. «Chacun d’entre nous vient d’un pays avec ses propres défis, mais je sais que nous sommes unis par notre engagement à élever la prochaine génération à devenir des adultes heureux, en bonne santé et moralement responsables.»

 

Le continent est un endroit que chaque première dame moderne a visité. Laura Bush a fait des programmes de promotion de la santé en Afrique une grande partie de son mandat, en particulier lors du deuxième mandat de son mari, lorsqu’elle a effectué sept voyages dans des pays du continent.

 

Michelle Obama s’est rendue deux fois sans son mari, en 2011 en Afrique du Sud et au Botswana, et en 2016 au Maroc et au Libéria. En tant que première dame, Hillary Clinton a également effectué deux voyages accompagnés  avec des arrêts au Sénégal, en Afrique du Sud, au Zimbabwe, en Tanzanie, en Ouganda, en Érythrée, au Maroc et en Tunisie.

 

Mais la visite de Melania Trump est plus lourde que celle de ses prédécesseurs. Lors d’une réunion avec des législateurs en janvier, le président Donald Trump a qualifié Haïti et certains pays africains de «pays de merde» lors d’une discussion sur un accord de principe bipartite sur l’immigration, selon des responsables présents. Il a ensuite nié avoir utilisé un tel langage. Des rapports avaient précédemment diffusé qu’il avait demandé pourquoi les Nigérians aux États-Unis, en ce qui concerne les visas, ne voudraient jamais retourner dans leurs «huttes».

Source: intellivoire

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.