Parlement de l’UEMOA : le Mali accueille la 44e session budgétaire

Le Comité interparlementaire (CIP) de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uémoa) a ouvert les travaux de sa 44e session ordinaire à Bamako, le 19 août. Au cours de cette rencontre, les députés des huit pays feront le point de l’exécution du budget 2019 au 31 juillet et élaboreront les projets et programme de l’année prochaine, etc.

 

En présence du président de l’Assemblée nationale du Mali, Issaka Sidibé, les députés des huit pays de l’Uémoa, membres du CIP, ont procédé à l’ouverture de leur 44e session ordinaire, le lundi 19 août 2019 à Bamako. Au programme, plusieurs activités dont l’examen du budget au 31 juillet.

Selon la présidente du CIP, Aka Véronique Amanan, il y aura la présentation de nouveaux députés, au titre du Bénin, la cérémonie d’aurevoir d’anciens membres du CIP, au titre du Bénin et du Sénégal, le compte-rendu des travaux de la 43e session ordinaire du CIP, tenue du 14 au 25 avril 2019, à Cotonou, le rapport de la 27e session extraordinaire, tenue à Abidjan, du 19 au 25 mai 2019, le compte-rendu de la réunion de l’inter sous-comité du CIP, tenue à Niamey, du 14 au 20 juillet 2019, le compte rendu de la réunion du comité de l’élaboration du Cadre budgétaire à moyen terme (CBMT) 2020-2022 du CIP, le point d’exécution du budget 2019 du CIP, au 31 juillet 2019 et programmation des activités du CIP, au 2e semestre 2019, le projet de programme des activités du CIP, pour l’année 2020.

Au-delà de ces points, les élus visiteront le siège du Parlement de l’Uémoa en chantier à Koulouba.

“Aujourd’hui, l’intégration constitue un moyen de survie. L’importance et la complexité des défis à relever supposent l’adhésion des populations au projet de construction d’un espace harmonisé et prospère. De même, au cours de notre mandat, le CIP, dans son rôle régalien, continuera d’agir en faveur des Etats membres, en se penchant sur des sujets tels que la libre circulation des personnes et des biens, le droit d’établissement, la question concernant la sensibilisation de la société civile sur les élections législatives et présidentielles, la bonne gouvernance, la lutte contre le fléau de la corruption et j’en passe”, a souligné la présidente du CIP.

Aka Véronique Amanan a indiqué que le CIP compte entreprendre dans l’immédiat et dans le court terme, des actions phares comme l’inauguration du siège du Parlement de l’Union, la cérémonie de mise en place du Parlement de l’Uémoa et l’organisation d’une conférence internationale des femmes parlementaires sur les sujets d’actualité en faveur de la promotion de la femme.

Lire la suite sur L’Indicateur du Renouveau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *