Opération de déguerpissement en Côte d’ivoire : Le parti de Laurent Gbagbo, le (PPA-CI) menace de porter plainte

Ils sont plus 3 000 à 4.000 habitants à se retrouver sans toit à Abidjan, selon une opération menée par les autorités sur demande de la mairie dans la commune de Koumassi, qui estime qu’ils occupaient le lieu illégalement. Cette affaire a pris une tournure politique, après que le nouveau parti de Laurent Gbagbo, le (PPA-CI) a menacé  de porter plainte contre le maire de Koumassi, Bacongo Cissé.

Selon les informations recueillies par RFI, « cette opération amène des centaines de personnes à dormir sur des bâches, sur une bande terre d’environ 1 hectare ». Une habitante s’exprime sur le sujet au micro de nos confères, elle déclare que « depuis qu’ils ont cassé le quartier, on dort dehors avec nos enfant. Un matin ils nous ont surpris sans rien dire, même pas une mise en demeure. On est dans le désespoir total, on dort à la belle étoile. Nos enfants ne peuvent plus aller à l’école. On est où ? On est dans quel pays ? ».

« Ils ont tout détruit. On n’a rien pu sauver », témoin Anna Marie Yaba au micro de RFI. Selon elle, « le 12 novembre dernier au petit matin, six (06) Caterpillar ont entrepris la destruction de plusieurs dizaines de maisonnettes et de six immeubles. Plus de 203 familles ont été déguerpies ».

D’après le media français, « alors qu’une procédure judiciaire complexe est engagée depuis plus de quinze ans, les habitants s’estiment expropriés et considèrent ce déguerpissement comme illégal. Pour eux la marie souhaite réaliser une opération immobilière ».  Mais selon le responsable des relations publique de la mairie, Kader Abdramane Ouattara, interrogé par nos confrères, il affirme que  « ce terrain appartient à l’État : des projets d’assainissement et d’évacuation d’eaux pluviales étaient donc en souterrain pour régler un certain nombre de problèmes d’inondations dans la commune ».

« Cette affaire a pris un tournant politique », dit RFI.  Radio France Internationale  affirme également que «le secrétaire général du PPA-CI, le parti de Laurent Gbagbo, Damana Pickass, s’est rendu sur place samedi pour soutenir les populations et annoncer son intention de lancer des procédures judiciaires contre le maire RHDP de Koumassi, Bacongo Cissé ».

Kadidiatou Diarra, stagiaire

Source: LE PAYS

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.