NIAMEY : les nouveaux leaders du sahel se donnent la main !

Du 19 janvier au 24 janvier 2015, Niamey la capitale du Niger a abrité  la première rencontre du Programme de Leadership pour le Sahel. Initiée par l’université de Californie, située à Berkeley, avec le soutien  financier de the Ford and Hewlett Foundations et en collaboration  avec  l’université Abdou Moumouni  de Niamey,  de l’institut Supérieur des Sciences de la Population, de l’université d’Ouagadougou et le Comité Permanent Inter Etats de Lutte contre la Sécheresse dans le Sahel

récolte agriculture agricole rizières office niger champs verge

Cette grande rencontre qui regroupait des chercheurs et des professionnels travaillant dans plusieurs domaines comme l’agriculture durable, l’éducation et l’autonomisation des filles adolescentes, la planification familiale, visait à développer un programme de formation intensive en leadership.

Six jours durant, les professionnels de divers secteurs venus du Mali, du Tchad, du Burkina Faso, des Etats Unis, du Ghana ont renforcé leur capacité dans des thèmes relatifs au leadership.

A l’ouverture des travaux, Mme Alisha Graves, une des initiatrices  de ce programme de leadership et Paige Passano n’ont pas manqué l’occasion pour remercier les participants pour leur intérêt, avant de d’expliquer les raisons qui leurs ont poussées à aller vers le programme. Selon elle, l’objectif du programme est de mettre en place un réseau de professionnels pour une vision commune du sahel  et de mieux préparer les leaders pour proposer des initiatives innovantes pour un développement harmonieux du sahel et de travailler  ensemble, pour qu’on ait un Sahel Paisible, Éduqué et Résilient.

Ainsi, l’objectif à long terme du programme est de soutenir et de promouvoir un réseau de leaders émergent dont l’influence s’exercera au niveau de la recherche, des politiques et des programmes dans le but d’améliorer la qualité de la vie des personnes qui vivent dans le sahel.

Aux termes  de la semaine de formation intensive, les nouveaux leaders devront aussi procéder à la dissémination à travers la vulgarisation des messages clés ou de capacités acquises au cours  du Programme de Leadership au Sahel au sein d’un public étendu. Cela donnera une occasion aux participants du PLS de travailler au sein d’équipes nationales dans le cadre d’un projet interdisciplinaire. Les lignes directrices sont conçues de manière très peu structurée afin de permettre aux membres d’une équipe nationale de faire preuve de leurs propres leaderships, de fixer leurs propres priorités et de développer leurs capacités dans un processus de définition du consensus.

Le programme prévoit aussi un mentorat qui permettra aux leaders d’avoir des mentors au sein de leurs pays respectifs qui les guidera sur le plan professionnel. Au terme de la rencontre, les leaders sont convenus pour travailler ensemble pour un sahel  Paisible, Éduqué et Résilient.

Abdourahmane DOUCOURE, Envoyé Spécial 

Source: La Sirène

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.