Miss CEDEAO 2013 : la Capverdienne Spincer Lopes, la plus belle fille de l’Afrique de l’Ouest

Spencer Lopes Cap Vert miss CEDEAO 2014

Afrique  – La Capverdienne, Spincer Lopes a été élue Miss de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), à l’issue de la finale de la 17ème édition de ce concours de la beauté ouest-africaine, disputée dans la nuit de samedi à dimanche dans la capitale économique ivoirienne, a constaté APA sur place dans la capitale économique ivoirienne.

Etudiante en marketing-publicité avec une taille de 1,78 m et dotée d’une poitrine de 89 cm, et d’un bassin de 101 cm, la candidate venue du Cap-vert, âgée de 18 ans, a obtenu 130 points en devançant ainsi, l’Ivoirienne Aïssata Dia de 2 points, pour succéder à la Guinéenne, Mariama Diallo, détentrice de la couronne.

La place de deuxième dauphine est revenue à la Togolaise, Épiphanie Gantin qui a obtenu 117 points.Outre les lots des sponsors, la miss et ses deux dauphines ont respectivement reçu de la Commission de la CEDEAO 6000, 4000 et 3000 dollars US.

Cette compétition de la beauté africaine s’est déroulé en présence de plusieurs personnalités dont le Président de la Commission de la CEDEAO, Désiré Kadré Ouédraogo, le ministre ivoirien de l’intégration africaine et des ivoiriens de l’extérieur, Ally Coulibaly et Madani Tall qui vient juste de quitter ses fonctions de directeur des opérations de la Banque mondiale pour la Côte d’Ivoire.

12 pays membres sur 15 que compte la CEDEAO ont participé à cette 17ème édition. Ce sont : Bénin, Burkina-Faso, Cap-vert, Côte d’Ivoire, Gambie, Guinée-Bissau, Guinée, Mali, Nigéria, Niger, Sénégal et Togo. Le Ghana, la Sierra-Leone et le Libéria ont été absents pour des motifs divers, selon Victor Yapobi, le Président du Comité Miss CEDEAO.

« Spencer est très belle et intelligente. Pendant notre regroupement, elle a su s’intégrer malgré la barrière linguistique », a déclaré lors de la conférence de presse juste après la proclamation des résultats par le jury, l’Ivoirienne Aïssata Dia, regrettant de n’avoir pas pu remporter la couronne dans son pays. Pendant son mandat, l’élue de la beauté ouest-africaine s’engagera dans la lutte contre le fléau des enfants soldats.

Source : apanews

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *