Mali: le Bénin veut retirer ses troupes engagées au sein de la Minusma

Le Bénin va retirer ses troupes de la mission des Nations Unies au Mali d’ici novembre 2023.

Le ministre béninois des affaires étrangères a annoncé le retrait prochain des soldats béninois engagés au sein de la Minusma. Une décision motivée par la situation sécuritaire inquiétante du fait des actes de terrorisme orchestrés à ses frontières nord par des hommes armés non identifiés.

«Le Bénin va d’ici novembre prochain retirer ses 140 hommes qui composent une base de la police à Kidal, dans le nord du Mali. Ensuite, les 250 militaires qui constituent un régiment de l’infanterie basés à Sénou, en périphérie de la capitale malienne Bamako, seront rapatriés en novembre 2023», a-t-il annoncé.

1000 djihadistes tués : l’armée tchadienne prend sa revanche sur Boko haram

Afin de faire face à la menace, il urgent que le Bénin déploie toutes les compétences humaines, matérielles et logistiques requises, explique le membre du gouvernement de Patrice Talon. Réputé pour sa stabilité, le Bénin, voisin du Nigeria, du Niger, du Faso et du Togo est la nouvelle cible des groupes armés qui opèrent déjà dans ces pays sus-cités.

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.