L’UE examinera l’allégement de la dette demandé par les pays africains

L’Union européenne (UE) a promis mardi d’examiner la demande de remise de dette émise par cinq pays africains, connus sous le nom de G5 Sahel, avec lesquels ils ont convenu de 194 millions d’euros pour renforcer leurs forces de sécurité.


Le compromis a été adopté lors d’un sommet par visioconférence entre les présidents des institutions de l’UE et les dirigeants du Mali, du Niger, du Burkina Faso, de la Mauritanie et du Tchad dédié à soutenir les actions de lutte contre le terrorisme.

“Nous avons annoncé 194 millions d’euros supplémentaires pour renforcer les forces de sécurité et accélérer la reprise de l’État et la fourniture des services de base dans les zones fragiles”, a annoncé le chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell.

Le président du Conseil européen, Charles Michel, a déclaré dans un communiqué qu’il s’était engagé à informer les partenaires internationaux “en vue d’examiner les demandes des pays africains pour l’annulation totale de la dette africaine”.

L’objectif de l’annulation serait d’aider les pays africains à lutter contre la propagation du nouveau coronavirus, surtout lorsque l’Afrique semble être particulièrement vulnérable à la pandémie qui frappera également leurs économies.

Le G20, qui regroupe les principales économies de la planète, a décidé mi-avril de suspendre le paiement de la dette pendant 40 ans par quarante pays africains, dont les plus pauvres du monde.

AFP

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *