Libye : Vers l’augmentation des réserves d’hydrocarbures

Dans le cadre d’un partenariat, la National Oil Corporation (NOC) libyenne veut augmenter sa production de pétrole et de gaz et souhaite que la Société nationale algérienne des hydrocarbures (Sonatrch) participe à la réalisation de cet objectif.

Mustafa Sanalla, président de la NOC va rencontrer Rachid Hachichi, PDG de Sonatrach afin de concrétiser cette œuvre. Et aussi, Sanalla a exhorté Sonatrach à finaliser le plan de développement pour le bloc 65 dans le bassin de Ghadamès ainsi qu’à tenir ses engagements pour les blocs 95/96 du même bassin.

Force est de savoir que le conflit en Libye actuellement est dû à ses réserves d’hydrocarbures. Abdelaziz Medjahed, ex-chef d’état-major de l’Armée de terre algérienne et expert en sécurité et stratégie ont indiqué que l’occident veut avoir la mainmise sur l’énergie pour dominer le monde. « Après le dollar, ils veulent s’accaparer de l’énergie et ils font tout leur possible. En plus de l’exploitation des richesses du continent, ils sont actuellement en train de déplacer les terroristes qui ont combattu en Syrie vers l’Afrique » à indiquer Medjahed. Il a affirmé que l’OTAN, les États-Unis et la France avaient décidé d’attaquer la Libye parce que Kadhafi a donné les contrats d’exploitation du pétrole et du gaz à la Russie, à la Chine et à l’Algérie.

afriquepanorama

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *