Libye : les forces gouvernementales déclarent avoir tué 16 soldats de l’ANL

Les forces du gouvernement libyen soutenu par l’ONU ont annoncé jeudi avoir tué 16 soldats de l’Armée nationale libyenne (ANL) basée à l’est du pays.

“Nos braves forces contrôlent toujours le camp d’Al-Yarmouk, au sud de Tripoli, après avoir attiré dans une embuscade les milices du criminel de guerre Haftar (le dirigeant de l’ANL, ndlr), tuant 16 de leurs soldats et s’emparant de trois de leurs véhicules blindés”, ont déclaré les forces gouvernementales dans un communiqué.

Pour sa part, l’ANL a indiqué que ses frappes aériennes ont détruit “des dépôts de munitions et des rassemblements de mercenaires” dans le sud de la capitale.

Depuis début avril, l’ANL mène une campagne militaire contre le gouvernement soutenu par l’ONU dans et autour de Tripoli, tentant de prendre la ville pour le renverser.

Dirigée par le général Khalifa Haftar, l’ANL est alliée au gouvernement de Tobrouk (est), ce pays nord-africain étant politiquement divisé entre les autorités de l’est et celles de l’ouest après la chute de l’ancien dirigeant Mouammar Kadhafi en 2011.

Source: Agence de presse Xinhua
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *