Les tentacules du MUJAO dans la sous région :Arrestation de djihadistes à Abidjan

Il y a quelques temps, des rumeurs faisaient état de ce que des djihadistes traqués dans le Nord du Mali auraient trouvé refuge sur les rives de la lagune Ebrié. 

L'afflux de djihadistes mondiaux au Mali s'est arrêté s'étend dans la sous-region

L’afflux de djihadistes mondiaux au Mali s’est arrêté s’étend dans la sous-region

La nouvelle pouvait faire sourire  si le Ministre de l’Intérieur de la Cote d’Ivoire lui-même n’avait pas déclaré,  à l’occasion d’une séance de travail avec une délégation française de l’Institut des hautes études de défense en présence du Premier Ministre, « que des individus interpellés par la Force de recherche d’action de la police (FRAP) ont avoué que leur objectif est de s’attaquer aux intérêts des occidentaux en Afrique ». L’information très prise au sérieux par ici donne froid dans le dos dans la capitale économique Ivoirienne qui abrite plus de 30.000 Français et Européens. La nouvelle a-t-elle vraiment surpris ? Certainement pas, parce que la prudence été de mise depuis le début des frappes de l’Armée Française au nord du Mali,  dans les pays du champ, notamment en Côte d’Ivoire qui préside l’Organisation commune (la CEDEAO).

En effet, depuis l’intervention de l’armée française au nord du Mali, la rumeur se faisait persistante au sujet de la présence discrète d’éléments djihadistes à Abidjan, notamment dans certains  quartiers résidentiels. Selon certaines informations, ils arrivaient en petits groupes habillés décemment et rasés comme Monsieur tout le monde pour tromper la vigilance des militaires Ivoiriens. D’autres  sources font état de la récente arrivée d’autres combattants (mercenaires recrutés auparavant dans le pays pour grossir les rangs de la rébellion du Nord), qui se seraient repliés sur Abidjan. Si ces informations se confirment, il y a non seulement à craindre pour la sécurité des intérêts Européens (Français), Américains, mais aussi pour ceux du  Mali dans ce pays frère. Et l’annonce faite par le premier responsable de la sécurité de la  Côte d’Ivoire n’est pas pour démentir les rumeurs distillées ces temps ci en Côte d’Ivoire.

 

Selon le Ministre Hamed Bagayoko, « c’est grâce à une vigilance accrue des forces armées ivoiriennes que cette interpellation a été réalisée ».
Sans donner le nombre exact de ces individus interpellés par la FRAP ni leur nationalité, le Ministre Ivoirien  a sollicité de l’aide auprès des occidentaux pour la lutte contre le terrorisme. « Les pays de la sous région ont besoin du soutien dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, » a ajouté Ahmed Bakayoko. Convaincu que le nettoyage du Nord Mali par les Forces françaises ne pourra pas enrailler le phénomène du terrorisme en Afrique, il a demandé aux occidentaux d’avoir plus d’attention pour le continent.

Ces arrestations coïncident avec la visite éclair que le Chef de l’Exécutif Ivoirien Alassane Ouattara effectue en ce moment en France. Selon des indiscrétions, cette visite n’est pas du tout étrangère à la nouvelle donne sur le terrain, surtout que la Côte d’Ivoire s’apprête à déployer sur ses frontières avec le Libéria, plus de 600 hommes pour sécuriser l’Ouest du Pays contre les attaques des assaillants qui continuent d’endeuiller les familles.

De Gildas,  Correspondant du Républicain à Abidjan.

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *