Le Togo pour un partage d’expériences avec le Tchad

Le Togo dirige un groupe de contacts sur le Mali et souhaite aussi la stabilité du Tchad. Le ministre des Affaires étrangères Robert Dussey est allé porter ce message à N’Djamena.

La visite à N’Djamena du ministre des Affaires étrangères du Togo vise à témoigner, selon Robert Dussey, la solidarité du Togo pour le peuple tchadien et promouvoir les relations bilatérales.

Lors de sa mission effectuée ce mardi (11.05.2021), le chef de la diplomatie togolaise a rencontré Mahamat Idriss Déby, le chef du Conseil militaire de la transition mise en place suite au décès du président Idriss Déby Itno.

En s’intéressant à la situation au Tchad, Lomé affiche aussi son attachement pour la stabilité de la région du Sahel, estime Robert Dussey. Pour le ministre des Affaires étrangères, “le Tchad traverse une période difficile… Ce pays est indispensable pour réussir notre lutte à la fois au niveau du G5 Sahel et pour les pays côtiers à savoir le Bénin, le Togo, le Ghana et la Côte d’Ivoire”.

Sauvegarder le verrou

Le chef de la diplomatie togolaise Robert Dussey considère les pays du Sahel comme “un verrou pour éviter que cette violence aveugle des djihadistes descende sur nos côtes”.

 

Lomé s’implique également dans la réussite de la transition au Mali. Le Togo dirige en effet le Groupe de soutien à la transition au Mali. Pour Robert Dussey, il est question de partager les expériences avec les pays en difficultés.

“Ce que nous faisons au Mali, nous pensons que nous pouvons partager cette expérience avec le Tchad et c’est ce que nous sommes en train de faire… La diplomatie togolaise contribue à la paix”, souligne-t-il.

Quant à la gestion de la crise au Tchad par l’Union africaine, Robert Dussey se montre confiant. “L’Union africaine est dans son rôle et je vous prie de faire confiance à l’UA. Vous allez vous rendre compte que l’Union africaine a des valeurs. Et ces valeurs que sont le respect des droits de l’Homme, la démocratie, seront toujours respectées”, promet le ministre des Affaires étrangères dans une interview à la DW.

Fréjus Quenum

Source : dw.com

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.