Le Tchad va fermer sa frontière avec la Centrafrique “jusqu’à ce que la crise soit résolue”

La présidence tchadienne a annoncé lundi que la frontière commune avec la Centrafrique, longue de plus de 1 000 km, était désormais fermée.

 idriss deby itno president tchadien

Près d’un mois après avoir retiré ses soldats de la Misca (la force africaine), le Tchad a annoncé lundi 12 mai sur le site de la présidence qu’il allait fermer ses frontières communes avec la République centrafricaine.

L’information avait déjà été donnée dimanche par le chef de l’État tchadien, Idriss Déby Into, à l’occasion d’une tournée qu’il effectue depuis le 8 mai dans le sud du pays. “Vous êtes à moins de 20 km de la frontière avec la RCA. Sachez dès aujourd’hui que notre frontière avec ce pays est hermétiquement fermée”, a déclaré aux populations de Daha, ville frontalière du Sud-Est.

“Tout Tchadien qui désire rentrer chez lui avec ses biens, nous lui ouvrirons grandement la frontière. Mis à part ce cas précis, personne n’est autorisé à franchir cette frontière jusqu’à ce que la crise centrafricaine soit résolue”, a-t-il ajouté.

Idriss Déby a également promis d’augmenter substantiellement le nombre des forces de défense et de sécurité dans cette zone pour mieux sécuriser la population, selon le site de la présidence.

Les autorités tchadiennes veulent notamment éviter des infiltrations de combattants au Tchad. Des combattants tchadiens sont aussi régulièrement accusés de passer en territoire centrafricain et de contribuer à y semer le trouble.

La fermeture hermétique de la frontière côté tchadien sera toutefois difficile à mettre en œuvre, dans une région extrêmement poreuse avec plus de 1 000 km de frontière commune.

 

Afp

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *