Le premier suspect acquitté par la CPI renvoyé en RDC

La Cour pénale internationale (CPI) a renvoyé dans son pays d’origine, la République démocratique du Congo (RDC), le premier suspect que l’institution a acquitté.
Mathieu Ngudjolo ancien chef etat major congolais

Mathieu Ngudjolo, le premier suspect acquitté par la Cour pénale internationale (CPI), après sept ans d’emprisonnement à La Haye, a été renvoyé en République démocratique du Congo (RDC), ce lundi.

L’annonce a été faite le même jour par ses avocats. Il avait déposé une demande d’asile aux Pays-Bas alors qu’il avait indiqué craindre pour sa sécurité s’il retournait dans son pays. Les autorités de l’immigration du pays ont refusé sa demande, rapporte l’ONG américaine Human Rights Watch, dans un avis aux médias.

Emprisonné en 2008

Il avait été emprisonné, en 2008, par les autorités congolaises à la suite d’un mandat d’arrêt de la Cour pénale internationale (CPI) lancé à son encontre pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité commis dans le village de Bogoro, Ituri, en février 2003. Au terme de la procédure, l’acquittement avait été confirmé en appel, le 27 février 2015.

Mathieu Ngudjolo était l’ancien chef d’état-major du Front nationaliste et intégrationniste (FNI), un groupe armé impliqué dans le conflit local et régional qui a ravagé la province de l’Ituri, dans l’est de la RD Congo.

 

Source: afrik.com

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.