Le ministère libyen de l’Intérieur condamne les affrontements meurtriers à Tripoli

Le ministère libyen de l’Intérieur a condamné jeudi les affrontements meurtriers qui ont éclaté la veille entre des groupes armés à Tripoli.

“Le ministère de l’Intérieur a suivi avec une grande inquiétude les événements tragiques qui se sont déroulés mercredi soir à Tripoli, la capitale du pays, où des affrontements ont éclaté entre deux agences de sécurité non affiliées au ministère de l’Intérieur, faisant plusieurs victimes, endommageant des biens matériels et terrorisant les civils”, a indiqué le ministère dans un communiqué.

“Le ministère condamne ce type d’affrontements, qui se produisent de temps à autre et causent la panique au sein de la population. De tels affrontements nuisent à la politique du ministère, qui a pour but de maintenir la sécurité et de protéger le peuple et les biens publics”, a-t-il ajouté.

Le ministère a également dénoncé le recours au blocage des routes comme moyen d’exprimer un mécontentement politique ou social, affirmant que cette pratique “nuit aux intérêts des gens qui souhaitent utiliser les routes publiques”.

Deux groupes armés se sont affrontés mercredi soir dans le centre de Tripoli, entraînant la mort d’un civil et de trois militants armés, selon les médias locaux.

Jeudi, un groupe armé a bloqué une des principales routes de l’est de Tripoli pour protester contre la libération d’un chef de milice emprisonné.

La Libye souffre d’une escalade des violences et de l’instabilité depuis la chute en 2011 du régime de l’ancien dirigeant Mouammar Kadhafi.

Source: Agence de presse Xinhua
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.