LE MAROC DEMANDE À L’ALGÉRIE DE RÉPONDRE À SON APPEL AU DIALOGUE

Rabat «ouverte et optimiste» sur l’avenir des relations avec Alger.

Le Maroc a demandé lundi à l’Algérie de répondre officiellement à l’appel de Rabat en faveur d’un dialogue direct entre les deux pays.

Plus tôt ce mois-ci, le roi marocain Mohammed VI a proposé la création d’un comité chargé de “normaliser” les relations avec le voisin oriental du pays.

Dans une déclaration écrite, le ministère marocain des Affaires étrangères a déclaré regretter qu’Alger n’ait pas encore répondu à la proposition, ajoutant que Rabat “restait ouverte et optimiste” sur l’avenir des relations entre les deux pays.

La déclaration souligne que la proposition n’est pas liée à l’appel d’Alger à une réunion pour convoquer l’Union du Maghreb Arabe (UMA) après des années d’inactivité, ajoutant que cela était principalement dû à l’état actuel des relations entre le Maroc et l’Algérie.

Il a ajouté que les problèmes en suspens entre les deux pays seraient mieux résolus par un dialogue bilatéral direct.

Les deux nations font partie de la région du Maghreb, une région majeure de l’Afrique du Nord qui comprend également la Tunisie, la Libye et la Mauritanie.

Créée officiellement en 1989 dans la ville marocaine de Marrakech, l’UMA envisage une éventuelle intégration économique et politique des cinq États du Maghreb.

La frontière algéro-marocaine est officiellement scellée depuis 1994, date à laquelle Rabat a commencé à exiger des visas de voyage des ressortissants algériens à la suite d’un attentat terroriste. Alger a réagi en fermant sa frontière avec son voisin occidental.

Le Maroc accuse l’Algérie de soutenir le Front Polisario du Sahara Occidental, qui continue de se battre contre le gouvernement marocain pour la région.

 

Khalid Mejdoub, Afra Aksoy, Gulsen Topcu, Ahmet Salih Alacacı, George Albert Bernard, Ümit Dönmez

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *