Le choléra fait des ravages dans le Sud-Kivu

100 nouveaux malades du choléra ont été admis en octobre au centre de traitement de Baraka, dans le sud-Kivu. Le nombre élevé des malades inquiète mais pour les autorités congolaises, la situation est sous contrôle.

En cinq mois, 937 malades du choléra ont été enregistrés au centre médical de Baraka, en territoire de Fizi. Selon les chiffres de Médecins sans frontières (MSF), durant la semaine du 22 au 28 octobre, 26 nouveau cas ont été admis dans ce même centre.

Les chiffres sont les mêmes pour la semaine précédente alors que pour Baraka, à partir de 15 cas, la situation est considérée comme étant en phase épidémique, toujours selon MSF.

La situation qui nécessite davantage d’engagement dans le préventif et le curatif, estime Will Van Roekel, coordinatrice médicale de Médecins sans frontières au Sud Kivu.

Le choléra est endémique dans la région

Au Centre de traitement du choléra, l’odeur de chlore est présente partout et pour y accéder, les précautions sont multiples pour éviter toute contamination.

A Baraka, la présence du choléra est endémique depuis des années selon Igor Rugenyeka, responsable des activités médicales externes au sein de MSF à Baraka.

Le pic le plus élevé de cas d’admission de malades du choléra à Baraka a été enregistré fin juillet et début août – une semaine durant laquelle le centre a enregistré 68 malades.

A Sebele et Kazimiya, toujours en territoire de Fizi, on enregistre aussi des cas de choléra en phase d’alerte. Du coté des structures sanitaires étatiques, on se refuse à tout commentaire, affirmant que la situation est sous contrôle.

Deutsche Welle

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *