L’analyse de Stratégia : la communication politique en Afrique

Il y a en Afrique, des réalités complexes qu’on préfère laisser tomber dans le domaine du sacré, à défaut d’y apporter une quelconque explication.

La communication et l’autorité publique sont deux de ses réalités dont la compréhension échappe encore à un nombre conséquent d’habitants sur le continent car la notion liée à ses deux aspects diffère d’un pays à un autre.

Cela est d’autant plus criard quand il s’agit d’analyser et de comprendre la communication de l’autorité publique : la parole du chef est sacrée, elle ne se contredit pas et elle est toujours vraie. Caricaturons !

Vous l’aurez donc compris, essayer de comprendre une prise de parole d’acteurs politiques africains ne semble pas aisé.

Pourtant la communication politique en Afrique, à l’instar des autres parties du globe s’inscrit dans le cadre de trois enjeux majeurs.

Enjeu Contextuel

Doucement mais sûrement, le contexte politique en Afrique évolue et n’est plus ce qu’on a connu dans le temps. Même s’il est vrai que les faits marquants de la politique en Afrique demeurent les problèmes liés à la gouvernance, la corruption, aux crises post-électorales et sécuritaires, de nouveaux aspects ont vu le jour et méritent tout aussi d’être mis en avant.

Il s’agit de l’émergence de « révolutions citoyennes », de changement générationnel des classes dirigeantes et des initiatives salutaires et positives.

On remarquera donc qu’une bonne communication politique est nécessaire pour bien négocier ce tournant.

Enjeu technologique.

L’opinion publique africaine est de plus en plus jeune de par sa population et de plus en plus connectée de par les progrès au niveau des techniques d’information et de communication.

Ces progrès ont permis une certaine démocratisation de l’information, la rendant excessivement accessible de sorte à ce qu’on pourrait s’y perdre.

Inclure donc cette dimension technologique devient un facteur clé de succès de toute communication politique.

Enjeu éducationnel

Cet enjeu n’est que la résultante de la combinaison des deux premiers enjeux cités plus haut.

C’est parce que le contexte politique évolue et avec elle, les canaux de communication et leurs cibles que la communication politique doit s’inscrire dans une dynamique de création d’espaces propices à un débat public sain et apaisé. Le respect de la divergence d’opinion et de la contradiction doivent être de rigueur pour permettre de faire le lien entre le dirigeant et le citoyen car la communication s’opère dans les deux sens.

Fort de ses enjeux, il paraît nécessaire mais surtout urgent de placer la communication politique au cœur de toute action prise dans le sens de la gouvernance.

Cette nécessité est motivée d’une part, par celle pour les acteurs publics de mieux édifier sur leurs offres de projet de société, et d’autre part, pour les citoyens d’exprimer leur appréciation de la gestion de la chose publique.

Analyser la communication politique devient donc un exercice hautement complexe mais tellement intéressant pour ce faire et c’est donc à cet exercice que le Cabinet STRATEGIA et la rédaction du Flambeau vont s’atteler à travers une série d’articles dédiés.

Alors prêts ? Analysons !

 

Hamadoun Niangado, spécialiste en communication politique, Fondateur de Stratégia

Source: Bamakonews
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *