L’Afrique du Sud construit le plus grand centre commercial d’Afrique

Appelé The Mall of Africa (en français : Le Centre Commercial de l’Afrique), le plus grand centre commercial d’Afrique devrait ouvrir ses portes en Avril 2016.

L’Afrique du Sud possède plus de 2000 centres commerciaux et est le 6ème pays possédant le plus grand nombre de centres commerciaux au monde

 building maison chateaux etages centre commercial

D’après le bureau d’études Urban Studies, l’Afrique du sud a le plus grand nombre de centres commerciaux au monde après les Etats-Unis, le Japon, la Chine, le Canada et le Royaume Uni. En terme d’espace, les centres commerciaux sud-africains s’étalent sur 23 million de mètres carrés, plaçant le pays en 7ème position au niveau mondial.

Un géant commercial

Le nouveau centre commercial s’étalera sur 115.000 mètres carrés. Son coût s’élève à 5 milliards de rands, soit 405 millions de dollars ou 372 millions d’euros. Il accueillera 300 magasins dont des marques internationales telles que H&M et Forever 21, et des marques locales telles que Foschini Group, Mr Price et Truworths. 90% des places ont déjà été réservées.

The Mall of Africa sera situé entre Prétoria, la capital administrative du pays, et Johannesburg, la capitale économique du pays

La construction du centre commercial a déjà commencé.

L’ambitieux projet est mené par les fonds immobiliers  Attacq Limited (80%) et Atterbury (20%).

Ces deux derniers sont des habitués du secteur. L’année dernière, ils ont ouvert le plus grand centre commercial de Namibie pour un coût total de 75 millions d’euros. Il accueille plus de 120 magasins.

L’Afrique du Sud a connu un boom des centres commerciaux depuis 1994, l’année de la première élection démocratique dans le pays

A l’époque, l’Afrique du Sud comptait 40 millions d’habitants. 76% de la population vivait avec moins de 186 euros par mois. Il n’y avait que 36 centres commerciaux de plus de 30.000 mètres carrés.

Une industrie qui créé des emplois

L’industrie des centres commerciaux emploie 600.000 personnes à plein temps et créé 500.000 emplois indirects. La forte croissance de ce secteur est due en partie à une classe moyenne florissante. En 2004, cette classe moyenne comptait 1,7 millions de sud-africains. 8 ans plus tard, elle en comptait 4,2 millions et son pouvoir d’achat avait augmenté de plus de 30%.

 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.