Kenya: des étudiants sont retenus en otage dans l’université attaquée

Tôt jeudi matin, l’université de Garissa, au Kenya, a été l’objet d’une attaque, toujours en cours. Au moins deux personnes ont été tuées et quatre blessées. Les assaillants retiennent des étudiants en otage.

police kenya arme prise otage universite Garissa

Un “nombre indéterminé d’étudiants” sont retenus en otage à l’intérieur de l’Université de Garissa, attaquée jeudi à l’aube par des hommes armés, a annoncé la Croix-Rouge kényane. Cinquante personnes ont pu être libérées.

Les assaillants ont pris le contrôle de bâtiments de la résidence universitaire qui héberge plusieurs centaines d’étudiants, selon plusieurs sources et un “nombre indéterminé d’étudiants (sont) otages”, a indiqué la Croix-Rouge dans un communiqué.

“Cinquante étudiants ont été libérés”, a ajouté la Croix-Rouge, sans préciser dans quelles circonstances, alors qu’une opération des forces de sécurité était en cours pour déloger les assaillants.

Assaillants retranchés

Le ministère de l’Intérieur a annoncé que “trois des quatre bâtiments” de la résidence universitaire avaient été “évacués”. “Les assaillants sont retranchés dans l’un des bâtiments et les opérations continuent”, a poursuivi le ministère.

Le ministre de l’Intérieur, Joseph Nkaissery, et le chef de la police kényane, Joseph Boinnet, sont sur les lieux, selon le ministère.

Contacté par l’AFP, un responsable des islamistes somaliens shebab, qui ont multiplié les attaques au Kenya, a indiqué n’avoir “rien à dire dans l’immédiat”.

Source: ATS

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.