Jacob Zuma accuse le christianisme d’être à l’origine des problèmes de l’Afrique

Jacob Zuma est au centre d’une vive polémique en Afrique du Sud après avoir pointé du doigt l’introduction du christianisme au 19e siècle comme cause des problèmes actuels du continent.

M Zuma, premier Président zoulou de l’Afrique du Sud, a déclaré lors d’un événement dans son Kwazulu Natal, que le christianisme a provoqué des «orphelins» et des «maisons de retraite » détruisant ainsi les traditions de l’Afrique, selon le journal The Times.

 president sud africain zuma jacob

« En tant qu’Africains, bien avant l’arrivée de la religion et de l’évangile, nous avions nos propres façons de faire les choses», a-t-il dit.
« Les religieux se réfèrent de la période antérieure au christianisme comme une période sombre. Mais nous savons que, pendant cette période, il n’y avait pas d’orphelins ou de maisons de retraite. Le christianisme a apporté ces choses » selon Zuma.

Le bureau de M. Zuma a publié une déclaration disant que ses commentaires avaient été rapportés «d’une manière trompeuse».  Il voulait voulait enjoindre les sud-africains de ne pas négliger leur culture.
« Pendant que nous embrassons la culture occidentale et le christianisme, nous ne devrions pas négliger les coutumes africaines« , a déclaré Mac Maharaj, porte-parole de la Présidence.

Toutefois, le Conseil sud-africain des Eglises a dit qu’il était « profondément déçu ». «Nous sommes tout simplement abasourdis. Nous sommes choqués et nous ne comprenons pas « , a déclaré le révérend Mautji Pataki.

« Le Seigneur Jésus-Christ était un ami des orphelins, des veuves, de vieilles personnes et des handicapées. Où qu’ils soient, nous ferons notre ministère … qui est de prendre soin d’eux. C’est est une vocation. Ce n’est pas un choix« , selon les propos du révérend Pataki.

M. Zuma est un fervent disciple de la coutume tribale, y compris la polygamie. En Janvier de l’année dernière il a s’est marié pour la troisième fois lors d’une cérémonie traditionnelle zouloue.

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *