Des journalistes africains se forme au traitement de l’information culturelle au Sénégal

Vingt journalistes de la Côte d’Ivoire, Togo, Bénin, Burkina-Faso, Mali, Guinée, Niger et du Sénégal prennent part à un atelier de formation sur le thème « Mieux traiter l’information culturelle », à Saint-Louis (Sénégal), à l’initiative de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF).

Ce séminaire qui est à sa deuxième édition, vise à renforcer les capacités professionnelles des journalistes culturels dans une discipline afin de qu’ils soient en mesure de mieux documenter un événement littéraire, un portrait d’artiste par exemple.

« Cet atelier se veut le prolongement de celui qui s’est tenu à Dakar en décembre 2017. De manière général, ces séminaires s’inscrivent dans le cadre des interventions de l’OIF en faveur de la promotion de la diversité culturelle et en particulier au renforcement des politiques de développement des industries culturelles et créatives des pays francophones du Sud », a déclaré vendredi, la représentante de la direction de la langue française, culture et diversité de l’OIF, Maryam Traoré.

Mme Traoré a signifié que cette formation poursuit également l’objectif de la mise en place de la plateforme « Image francophone », qui permet d’analyser, de valoriser et d’informer le plus large public de la diversité des expressions culturelles.

« Nous pensons que la délivrance d’une information de qualité offerte à un public tant local qu’international doit plus que jamais s’adapter à la numérisation et à la mondialisation du secteur culturel auquel l’Afrique et les pays du Sud n’échappent pas », a-t-elle indiqué.

Il est prévu des communications, des panels et des reportages au cours de cet atelier qui prend fin le 14 décembre.

(AIP)

ena/tm

AIP

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *