Côte d’Ivoire/Municipales et régionales: Le FPI de Laurent Gbagbo va participer aux élections

Le Front Populaire Ivoirien (FPI) a annoncé mardi au siège de la commission électorale indépendante, qu’il participera aux prochaines élections. C’était après une rencontre entre les partis politiques et la CEI pour l’organisation des prochaines élections locales.

« Le FPI a décidé de participer à toutes les élections et le FPI va lutter pour une réforme de la CEI » affirme Aboh N’dori Raimond, cadre du parti venu le représenter à la réunion préparatoire.

Publicité

Le FPI, principal parti d’opposition en Côte d’Ivoire est attendu pour ces élections. D’autant plus que depuis l’arrestation du leader Laurent Gbagbo, le parti politique tente de retrouver une stabilité.

Pour le moment, on attend toujours l’annonce de la date des élections. Les électeurs connaîtront cette date avant octobre 2018. En effet, selon la loi, la CEI doit publier les listes électorales trois mois avant le vote.Les élus municipaux et régionaux participeront ensuite à la désignation des premiers sénateurs de la nouvelle Constitution ivoirienne.

Toutefois, la recomposition de la CEI est exigée par certains acteurs politiques et la société civile avant lesdites élections. « La révision de la liste électorale est une tâche essentielle dont dépend la crédibilité du scrutin faute de quoi il pourrait être sujet à critiques et à conflits ». A insisté le président Youssouf Bakayoko. Cependant, les membres de la commission, ne se sont pas prononcés sur leur propre légitimité pour superviser le vote.

Selon la loi, le mandat du président de la CEI a pris fin en 2016. Cela faisait six ans que le comité central l’avait élu à la tête de la commission. En outre, certains de ses commissaires sont arrivés au terme de leur mandat qui ne peut excéder 6 ans.

Afrikmag.com

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *