Côte d’Ivoire : le reggaeman Tiken Jah devenu persona non grata ?

Alors qu’il devait se produire en concert live le dimanche 2 janvier à Abobo (Abidjan), Tiken Jah a vu son concert annulé par la mairie. L’artiste dit ne pas comprendre cette décision des autorité. Pour certains de ses fans, il n’y a pas de doute. L’annulation de son concert est liée à son dernier album « Gouvernement 20 ans », qui critique vertement le régime ivoirien.

4 sites refusés au chanteur

Initialement prévu le dimanche 2 janvier 2022 à Abobo (Abidjan), le concert de Tiken Jah a été finalement annulé par la mairie. Dans un direct sur sa page Facebook, le célèbre reggaeman ivoirien dit ne pas comprendre cette décision. Selon lui, la mairie lui a demandé de choisir un autre site à seulement 48 heures du concert après plusieurs mois de préparation. Ce serait le quatrième site qu’on lui refusait. « Les autorités pouvaient me dire au début « NON » que de me faire dépenser sur la préparation et annuler par la suite », s’est-il plaint.

20 ans de prison pour tous les opposants au régime

Tiken Jah dit ne pas connaitre la vraie raison de l’annulation de son concert. Pourtant elles semblent évidentes pour bon nombre de ses fans. Il s’agirait de son dernier album, dont la sortie officielle est prévue ce vendredi 7 janvier. Intitulé « Gouvernement 20 ans », cet opus s’attaque au pouvoir d’Abidjan, qui passe pour une dictature. Dans le titre éponyme il chante ceci : « Quand tu parles un peu c’est vingt ans, si tu lèves le poing c’est vingt ans. Quand tu t’opposes c’est vingt ans […] Si tu te rebelles, tu peux prendre vingt ans. Mais si tu les suis tu peux manger tranquillement vingt ans ». De nombreux opposants ivoiriens ont été effectivement condamnés à 20 ans par la justice nationale. Parmi eux figure l’ex premier ministre Soro Guillaume actuellement en exil.

La mairie d’Abobo évoque un mépris des mesures sanitaires

Accusée de faire entrave à la démocratie, la mairie d’Abobo, gérée par l’ancienne ministre de l’Education nationale Kandia Camara, assure qu’elle n’a aucun intérêt à s’opposer au concert de Tiken Jah. « En réalité, Mme le Maire et la Municipalité, très intéressées aux activités ludiques à l’endroit des jeunes, ont accueilli très favorablement cette activité de la star du reggae. Cependant, un tel concert ne peut se produire au mépris des mesures initiées par les autorités publiques dans le cadre de la lutte contre la pandémie de la Covid-19 à un moment où nous enregistrons une recrudescence des communications », a justifié le service de communication de la mairie.

Une voix dont s’est servi le RDR d’Alassane Ouattara

Pourtant, Tiken Jah a fait un concert au stade El Hadj Mamadou Coulibaly d’Odienné, le vendredi 31 décembre 2021, dans les mêmes conditions. L’explication de l’équipe de Kandia Camara ne tiendrait donc pas la route. Qu’à cela ne tienne, certains Ivoiriens pensent que Tiken Jah a bien mérité ce traitement car il a contribué à l’avènement de ce régime. En effet, il avait violemment attaqué, dans ses chansons, les pouvoirs d’Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo. Ce qui plaisait et motivait énormement les partisans d’Alassane Ouattara. Mais celà lui a valu un exil au Mali au début des années 2002, avant la rébellion. Depuis 2011 et l’accession du RDR/RHDP au pouvoir, Tiken Jah est devenu étrangement silencieux. L’artiste engagé ne produisait plus de chansons pour dénoncer les injustices comme si tout allait bien dans le meilleur des mondes. Après moult critiques, il a finalement sorti « Gouvernement 20 ans »…

 

Source: wayeno

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.