Côte d’Ivoire : Le premier Hamed Bagayoko est mort à 56 ans

Le premier ministre Hamed Bagayoko est décédé ce mercredi 10 mars 2021 à Berlin en Allemagne. L’information a été donnée dans un communiqué de la présidence de la République de la Côte d’Ivoire lu par le Directeur de Cabinet du président de la République à la Télévision nationale.

Hospitalisé depuis mi-février à Paris en France pour des graves problèmes de santé, Hambak comme on surnomme le premier ministre, ministre de la défense de la Côte, Hamed Bagayoko a été transféré lundi 8 mars 202 à Berlin en Allemagne suite que son état de santé s’est dégradé.

Selon la présidence de la République ivoirienne, l’homme qui occupait le poste de ministre de la Défense avant d’être promu premier ministre suite au décès de son prédécesseur Amadou Gon Coulibaly qui est décédé le 8 juillet 2020 de suite d’un arrêt cardiaque, est mort ce 10 mars.

 « Notre pays est en deuil, j’ai l’immense douleur de vous annoncer le décès du premier ministre hamed Bagayoko, chef du gouvernement, ministre de la Défense ce mercredi 10 mars 2021 en Allemagne des suites d’un cancer. Je rends hommage au premier ministre Hamed Bagayoko, mon fils et proche collaborateur trop tôt arraché à notre affection », a indiqué le président de la République ivoirienne, Alassane Ouattara dans le communiqué lu par son Directeur de cabinet, Fidèle Sarassoro sur la télévision nationale.

Rappelons que Hamed Bagayoko a été annoncé mort le lundi 08 avant d’être démenti par la présidence ivoirienne. Le même jour, le président de la République, Alassane Ouattara a signé un décret nommant le Secrétaire général de la présidence au poste du premier ministre par intérim et Téné Bréhima Ouattara, son frère cadet qui occupait le poste du ministre d’État en charge des affaires présidentielles à la tête du ministre de la Défense.

Jusqu’à l’annonce de son décès, Hamed Bagayoko occupait le poste du premier ministre de la Côte d’Ivoire, celui du ministre de la Défense. Il était aussi maire d’Abobo, il venait d’être réélu Député dans la circonscription de Suéguéla sous les couleurs du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), parti du président République, Alassane Ouattara à qui, il a resté fidèle jusqu’à son dernier souffle.

Ibrahim Djitteye

  Source: Journal le Pays- Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.