Côte d’Ivoire-Affaire cache d’armes: Le procureur enfonce le collaborateur de Soro

Le procureur de la République qui a ordonné l’arrestation de Soul To Soul est décidé à aller jusqu’au bout de de la procédure. Il reste serein face aux attaques dont fait l’objet son mandat de dépôt. Dans un communiqué, il a battu en brèche les arguments des soroistes.

president Assemblee nationale ivoirienne Guillaume Soro

Selon ces derniers, les armes découvertes chez le directeur de la communication et porte parole du président de l’Assemblée nationale étaient sues de toute la hiérarchie militaire. Et donc qu’elles n’étaient pas cachées. Mais le procureur ne compte pas l’entendre de cette oreille.
Dans un communiqué relayé par nos confrères de koaci, le Procureur de la république Adjoint, Kanga Yao fait des clarifications concernant la détention de Soul to Soul.

«Le Procureur de la République tient à faire connaître que la détention, l’entreposage et la cession d’armes de guerre et de munitions de première catégorie constituent des infractions formelles qui sont consommées par la simple commission des actes incriminés, » a déclaré M Kanga Yao

M Kanga Yao précise dans ce communiqué que les déclarations « qui visent à mettre hors de cause l’inculpé, sont sans incidence sur l’existence desdites infractions ».

Pour rappel depuis le 9 octobre, M. Koné Kamaraté Souleymane alias Soul to Soul, Directeur de Protocole de Soro Guillaume, le président de l’Assemblée nationale ivoirienne a été placé sous mandat de dépôt à la Prison Civile d’Abidjan, la MACA.

Source: afrikmag
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *