CAMP DES RÉFUGIÉS MALIENS DE MENTAO AU BURKINA FASO

Des habitants du camp accusent l’armée Burkinabé de violence physique   et souhaitent quitter les lieux

 

Le camp de Mentao au Burkina Faso est situé à une dizaine de kilomètres de Djibo dans la province du Soum. Il accueille depuis 2012, plus de 6000 réfugiés maliens. Dans des enregistrements audios accompagnés d’images de personnes blessées, des Maliens du camp accusent des éléments de l’Armée Burkinabé d’actes de barbarisme à leur égard. En conséquence, des pensionnaires du camp souhaitent l’implication du HCR pour les aider à quitter les lieux.

Notons tout d’abord que le camp de Mentao a été plusieurs fois la cible des terroristes et d’autres bandits de grands chemins. C’est fort de ce constat que l’information émanant de quelques habitants du camp a été prise avec la grande prudence. Toutes fois, il n’y a aucune négation sur le coup et les blessures portés sur   certains individus.  Les cicatrices sont visibles sur les pieds, les bras et les dos de certaines victimes. Sur les 138 954 réfugiés maliens dans trois pays d’asile (le Burkina Faso, la Mauritanie et le Niger), 25 775 demeurent actuellement au Burkina Faso à la date du 31 octobre 2019, représentant 18.5% du total de cette population déplacée de force.

« Le Burkina Faso accueille plus 25000 réfugiés maliens sur (…)

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU LUNDI 04 MAI 2020

Mahamane TOURE

 

NOUVEL HORIZON

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *